Chronique

SYMFONIA - IN PARADISIUM / Edel Music 2011

Voici le grand retour du maitre Timo Tolkki ! Après trois très bon albums avec son Revolution Renaissance n'ayant pas marché, le finlandais volant a voulu frapper un grand coup avec un line up de rêve jugez plutôt : Jari Kainulainen (Ex Stratovarius) à la basse, Mikko Harkin (Ex Sonata Arctica) aux claviers, Uli Kush (Ex Hellowenn, Masterplan) à la batterie et le clou du spectacle André Matros (Ex Angra, Shaman) derrière le micro. Avouez quand même que ça a de la gueule !! Maintenant allons voir ce que ça donne !!

Dès l'attaque de « Fields of avalon » on comprend que Timo est revenu à ce qu'il sait faire de mieux : du Strato à l'ancienne qui pulvérise tout sur son passage !! André au chant est époustouflant et n'avait pas chanté comme ça depuis très longtemps !! Bref pour faire simple Timo a remit les points sur les I et prouve qu'il reste bien le maitre du speed métal !! Pris d'une érection comme je n'avais pas eu depuis 'Elements part 1' je me lance sur un « Come by the hills » toujours aussi bon !! Le petit clavecin de départ rappelle que des bons souvenirs et ce rythme soutenu n'est pas en reste non plus : hum !! On notera aussi des refrains de tueur qui se chantent sans effort !!
On ne lâche rien sur un « Santiago » toujours aussi speed qui n'arrête pas de me remémorer les grands moments à écouter des albums divins comme Vision ou Desteny !! Alors certes les mauvaises langues diront qu'il n'y a rien de bien nouveau et je ne peux dire le contraire mais il est tellement bon de le retrouver à ce niveau là que ça me suffit amplement !! Place à la première ballade avec « Alayna », sur laquelle André est des plus étonnants en chantant comme l'aurait fait Timo Kotipelto. Pour le reste on est dans de l'habituel mais fort agréable tout de même.
Après ce petit moment de calme on reprend du speed qui va à 300 à l'heure sur un « Forevermore » tonitruant. A coup sûr un futur grand titre qui va faire effet en live avec un Dédé en très, mais alors très grande forme !! Un pur must ! Je tiens aussi à souligner les supers duels guitares/synthés avec de sacrées idées et passages d'une technique hors norme ! « Pilgrim road » se la joue festif et celtique pour notre plus grand bonheur (ça rappelle Aquarius tout ça). Un tempo moins soutenu et une certaine joie angélique ressort de cette agréable chanson qui apporte un peu d'air frais à cette galette des plus rapide ! Une très bonne surprise ! Place au grand moment épique avec un « In paradisium » qui s'inspire des œuvres d'Elements en plus speed quand même. Un très bon titre de 9 minutes avec ses changements de rythme et d'ambiance captivants !!
Voilà qu'arrive « Rhapsody in black » qui n'a rien à voir avec nos confrères Italiens, non ici c'est une sorte de mid tempo mélodique presque hard rock (des restes de R,R ?) qui change un peu. Toujours bon à prendre. Pour « I walk in neon » on retrouve le speed conventionnel qui, il est vrai apporte pas grand chose mais il y a toujours un petit quelque chose à retenir d'intéressant. Rien que le chant magnifique de Dédé est irrésistible !
On termine cette merveille avec une ballade acoustique comme notre homme a l'habitude de clôturer. « Don't let me go » est donc celle-ci qui fait son petit effet. Très touchant elle nous berce dans cette mélancolie très Scandinave. Superbe !

Conclusion : Avec son Symfonia Timo Tolkki redonne à ses fans de quoi rêver et jouir !! Un album certes des plus basique (je rappelle pour ceux qui ont toujours pas compris que c'est du pur et dur Stratovarius de la très bonne époque) mais quand on est fan c'est ce que l'on attendait de notre maitre. Mr Tolkki vient de poser un pur joyeux qui met la pression à ses anciens coéquipiers !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 5064 fois