Chronique

NIGHT RANGER - SOMEWHERE IN CALIFORNIA / Frontiers Records 2011

Quasiment trente ans après leur premier album « Dawn Patrol » (sortit en 1982) le quatuor américain revient en clamant haut et fort leur origine : à savoir la Californie, et plus précisément la magnifique ville de San Francisco.

Le premier titre « Growin’ up in California », choisit aussi pour présenter l’album à l’aide d’un clip vidéo, donne immédiatement le ton. Du gros rock mélodique, puissant et entraînant. Pas de place au rock mou que les vétérans adulent. Cette mise en bouche n’était pas un coup de Trafalgar. « Lay it on me » arrive plus heavy rock avec un chant percutant. Autant dire que Kelly et Jack se font un malin plaisir à nous offrir une telle puissance, surtout sur le refrain. Simple mais diablement efficace. Avec « Bye bye baby (not tonite) » on reprend un coup de fraîcheur en replongeant vers du rock mélodique très 80’s. Une bouffée d’air frais parfaitement adaptée à la saison estivale.
« Follow your heart » arrive avec une petite nappe de clavier suivie d’une intro claquante à la batterie et un bon riff. Ici c’est un rock endiablé mélangeant quelques subtilités : une touche groove en plus histoire de marquer le coup. Un peu de délicatesse ne fera pas de mal. Aussi « Time of our lives » se présente et nous plonge dans une bien jolie ballade emplie de feeling et vraiment prenante sur le refrain ! C’est terminé pour les lovers, retour au rock avec « No time to loose ya ». Fraîcheur et dynamisme sont de rigueur pour nous plonger dans un univers musical des plus agréables.

« Live for today » prend un air plus western et rebelle tout en gardant une touche de délicatesse. Un mid tempo haut en couleurs. Kelly fait retentir sa batterie pour lancer « It’s not over ». Un titre qui une nouvelle fois nous plonge dans cette musique dynamique très 80’s. C’est simple d’accès mais niveau compo, très recherché et prenant. Arrivée sur la pointe des pieds, « End of the day » se fait vite entendre grâce à Joel qui nous offre un bon solo guitare. Le titre est clair : « Rock ‘n roll tonite ». Aussi est-ce vraiment nécessaire de décrire ce morceau mise à part qui donne la patate, mais haut niveau !! Le point final de l’album sera fait par « Say it with love ». On aurait pu croire à une ballade avec l’intro au piano mais que nenni. Ce sera un gros titre de rock mélodique percutant et prenant.

Conclusion : Un album que le groupe peut jouer en entier sur scène sans problème, et qui fera vibrer tout le monde. Une rondelle avec des hits uniquement.
 
Critique : Lionel
Note : 9.5/10
Site du groupe : Site de Night Ranger
Vues : 4833 fois