Chronique

MARTIRIA - ON THE WAY BACK / My graveyard production 2011

Cette formation Italienne n'en est pas à son premier coup d'essai puisque voilà leur 4eme opus. Évoluant dans un métal mélodique et épique je me jette corps et âme à leur découverte.

Une belle intro pleine de chœur nous arrive : « Cantico » nous prépare à la suite « Drought » qui comme on peut s'y attendre fait dans le métal mélodique traditionnel. Donc pas de grandes surprises à se mettre sous la dent. Point positif la voix de Rick Anderson très bien pour le style par contre, point négatif la prod est un peu faiblarde. Un manque de puissance qui nuit à cette musique. Un début bien sans plus. « Apocalypse » débute sur une jolie guitare sèche baignant dans une ambiance douce très réussie. La suite un mid tempo épique un peu trop lourde qui manque d'engouement. C'est toujours pas avec ça que le groupe va marquer de précieux point !
Avec « Song » on ne change pas de rythme (dommage) ni de surprise (re dommage) et on alourdit encore un peu plus un album déjà très lourd. A oublier !! « Ashes to asches » accélère un peu le rythme ce qui est déjà un bon point après pour le reste pas réellement plus d'émule, tout reste trop plat et sans saveur !!
On empire encore le tout avec « The sower » qui anéantie toute envie. Lent lourd et gonflant bref rien pour lui !! Et comme si tout aller bien « Gilgamesh » poursuit dans la médiocrité cet opus des plus aberrants ! Je sais que d'habitude je ne suis pas si méchant avec les groupes mais là quand même ça frise le ridicule !
Début calme pour « The slaughter of the guilties » qui semble un peu mieux mais décolle toujours pas. Un album d'un mou mais d'un mou !! Encore un peu plus de mou avec « You bright me sorrow » qui commence à me faire somnoler. Un petit sursaut pour l'arrivée de « Twenty eights steps » qui va m'achever avec ses quasi 10 minutes de rien de passionnant !!!
On termine par une ballade agréable « On the way back » mais qui ne sauve en rien cet album

Conclusion : un album et un groupe à oublier tant rien ici n'est à retenir. Une belle perte de temps
 
Critique : Guillaume
Note : 4/10
Site du groupe :
Vues : 4895 fois