Chronique

MICHAEL SCHENKER - TEMPLE OF ROCK / Inakustic 2011

La légende Allemande revient enfin sur le devant de la scène avec cet opus solo, qui annonçait moult évènements. Alors tout n'est pas exactement comme annoncé mais une belle pléiade d'invités (Chris Slade / Rudolf Schenker / Simons Phillips / Neil Murray / Paul Reymond...) reste bien présente. Alors pourquoi attendre plus longtemps !

Une superbe intro style musique de film nous accueille avec en invité William Shatner (Capitain Kirk de Star Strek), avant un « How long » remuant et des plus réussit. Mr Schenker a bel et bien retrouvé de l'énergie et de l'idée. Michael Voss (Mad Max) se retrouve dernière le micro et donne une saveur Fm bien délectable ! Du très, très grand !!! On notera pour les puristes que la batterie est tenue par un certain Herman Rarebell (Ex Scorpions) et qu'à la basse ce n'est que Pete Way (Ufo). Voilà ça c'est fait.
« Fallen angel » se veut plus lourde et poursuit toujours sur la même pente cet exquis album !! Le refrain plus aéré est simple mais entêtant. Niveau solo notre maitre à encore de belles choses à montrer. Riff basique typiquement hard rock 80's pour « Hangin'on ». Un pur tube de hard Fm qui fait un bien fou ! Certes tout cela ne semble pas d'aujourd'hui mais qu'est-ce qu'on s'en fout c'est bon et c'est ça le plus important !!
On accélère le rythme sur un déménageant « The end of an era ». La voix de Mr Voss colle parfaitement à ce hard décapant !! A noter la participation de Carmine Appice (King Kobra) à la batterie et de Don Airey (Deep Purple) à l'orgue. « Miss clautrophobia » et ses sonorités étranges en font encore un très bon moment !! Si cet album était sorti il y a 25 ans en arrière ça aurait été un pur carton !!
« With you » est une ballade simple avec un arrière goût 70's. Perso j'aime beaucoup la voix de Michael Voss sur ce titre. Sortie de nulle part mais fort sympathique. On reprend les choses sérieuses avec un « Before the devil knows your dead » chanté par un Doogie White possédé. Une énième preuve que le blond germain est de retour avec toutes ses qualités !!
Départ tout doux pour « Stormin' in » avant que tout ne s'emballe dans un hard plutot heavy. Mais au vu du titre ça ne pouvait pas s'arrêter ici. Oui ça s'accélère sur la suite pour nous offrir un excellent titre de hard Fm !! Par contre on est surpris par la plus moderne « Oscene of crime », malgré son intro calme qui rappelle Ufo. Ça reste agréable mais tellement hors de propos. Une sacrée surprise !
Par contre « Saturday night » est "no surprise"!! Un pur titre hard rock 80's limite plagia mais qui a une sacrée pêche !! Du pur bonheur ! Quelle surprise que de trouver l'excellent Robin McKauley (aujourd'hui chez Survivor) sur la dynamite « Lover's sinfony », et quelle voix !!! J'ai toujours été fan et là je retombe amoureux !! Hum comblé. « Speed » est la deuxième ballade... non je plaisante voyons avec un titre pareil !! Non voilà du hard rock musclé qui nous remémore des images de vieilles corvettes sur les highway Us avec de belles blondes pulpeuses !
On retrouve en cette fin d'album « How long » dans une version battle avec en invité Leslie West (Mountain) et Michael Amott (Arch Enemy). Une belle tranche de tricotage pour le plus grand bonheur des amateurs de 6 cordes. Une manière de boucler la boucle.

Conclusion : Oh oui !! Voici un album de pur bonheur !! Que c'est bon de retrouver notre Michael Schenker comme ça !! Surement son meilleur produit depuis des lustres !! À écouter sans arrière pensée et surtout sans aucune modération !! Oui foncez et profitez !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 4899 fois