Chronique

MASTODON - THE HUNTER / Roadrunner 2011

Tiens voilà bien une bête qui monte et qui monte, dans la sphère métal. Déjà ambassadeur de quelles pépites reconnues, plus des tournées remarquées (sa première partie pour Metallica), font de Mastodon une valeur aujourd'hui sûre ! Oui mais voilà où le groupe peut-il aller avec ce cinquième opus !?

Ça commence fort avec un « Black tongue » d'entrée prenant ! Pour son nouvel opus Mastodon s'est voulu plus direct et grand bien lui en a pris car le groupe gagne en percutions ! Confirmation faite avec « Curl of the burn ». Fini les sortes de jam qui perso avait tendance parfois à tout gacher. Le Stoner que pratique le groupe est des plus hypnotiques.
« Blasteroide » accentue encore plus cette impression avec un petit côté énervé qui lui réussit bien !
Un titre court qui va à l'essentiel mais fait parfaitement bien son boulot. Changement d'atmosphère avec « Stargasm » et son intro psychédélique. La suite reste bien métal mais baignée dans une sorte de psychédélisme envoutant. Le groupe poursuit ses traverses diverses et variées avec un remuant et groovy « Octopus has no friend ». Étonnant aux premières écoutes, ce titre donne toute sa verve au fur et à mesure, pour nous offrir un haut moment !
« All the heavy lifting » retrouve son Stoner musclé où les envolées de batterie sont légion (il est fort le gars !!). Qu'il est bon d'entendre des compos simples, efficaces, réussies et bandantes !! Oui la simplicité peut avoir du bon !! Un petit bol d'air est le bienvenu avec « The hunter ». Une sorte de ballade lancinante qui file presque le frisson et rappelle ceux de Seattle (Alice in Chains en tête). A noter une très belle intervention guitaristique !
Après cette petite pause place à « Ory gone valley » qui pulse fort !! La claque est que plus intense tant on reste subjugué par sa devancière ! Ambiance lourde et lugubre pour « Thickening » qui vous glace le sang. Les sonorités utilisées sont exquises pour développer cette ambiance. Et si vous voulez planer encore plus haut dans les cieux « Creatures lives » vous fera voler comme jamais auparavant. Tout simplement magique !!
Aller fini de planer comme un drogué sous Lsd « Spectrelight » va vous faire redescendre sévère ! Ici c'est limite l'enfer tant le rythme et les vocaux sont effrénés !! Du pur condensé de rage bien maitrisée qui te bastonne la gueule : mais que c'est bon putain !! « Bedazzled fingernails » ne change pas la donne avec son Stoner énergique qui te laisse la gueule au sol !
On termine avec « The sparrow » toute ambiancée et mélancolique qui file le bourdon. Une fin terrible qui t'achève pleinement !

Conclusion : Mastodon vient de nous sortir son meilleur essai et monte d'un cran !! Avec cet opus plus direct et inspiré comme jamais nos jeunes loups d'Atlanta pose un pavé dans la marre qui restera dans l'histoire tout simplement !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 4902 fois