Chronique

IRON MASK - BLACK AS DEATH / AFM Records 2011

Dushan Petrossi nous revient (déjà) avec le quatrième opus de son second groupe. Arrivant juste une bonne année après celui de Magic Kingdom, cela me fait me demander si toute cette boulimie de travail sera payante. A noter un line up exquis avec entre autres Matt Olausson (Malmsteen /Ark) au clavier et un certain Mark Boals (Malmsteen / Ring Of Fire) au chant.

Une intro inquiétante arrive avec « From light into the dark », qui nous envoie sur le riff direct dans ta gueule de « Black as death ». Musicalement Dushan poursuit sur les terres néoclassiques avec un brin de méchanceté bien vue. Les chœurs énormes apportent un côté épique fort agréable ! Un très, très bon premier titre qui peut paraître un peu fourre tout au premier abord mais qui se révèle au fur et à mesure des écoutes.
On continue avec « Broken hero » plus 'simple' mais toujours très efficace. Le chant de Mark apporte un plus indéniable, un professionnalisme à toute épreuve ! Une sorte de single qui devrait plaire aux fans. On accélère le rythme sur un « Feel the fire » des plus communs mais encore une fois ça fonctionne bien ! Dushan montre à nouveau qu'il sait composer de vrais titres efficaces et faciles à comprendre. Par contre niveau solo c'est toujours la grande classe.
Intro aux consonances asiatiques pour un « Genghis Khan » lourd et épique comme le fut le personnage. Un hommage à un guerrier de légende très bien mis en œuvre par un groupe doué et inspiré. Avec « God punished, I kill » nous nous trouvons sur un mid tempo épique qui après sa longue intro envoie des pieds !! Que dire de plus si ce n'est qu'Iron Mask nous délivre de très bons titres efficaces sans révolutionner le monde mais avec un talent certain (comme d'hab) !!
On retrouve du conventionnel rentre dedans avec l'énergique « Rebel kids » qui est un deuxième single potentiel à reprendre à tue-tête !! Hum que c'est bon !! On speed à s'en déchirer les cervicales sur un « Blizzard of doom » dantesque. À nouveau le travail de Mark au chant est un pur régal !! Qu'il est bon de constater que le Néoclassique peut encore nous faire autant vibrer !!
Avec « The absence » on retombe en plein hard Fm. On attend presque que Goran Edman débarque au chant mais non cette douce illusion n'est pas. On est toujours avec Iron Mask et Mark. Malgré tout, ce titre est des plus agréables, un pur tube pour à nouveau chanter à tue-tête et prendre un pied d'enfer !! Place à la ballade avec « Magic sky requiem », qui dommage pour elle, est trop impersonnelle. On ne peut pas toujours gagner ! Reste un très bon travail des musiciens. « Nosferatu » débarque pour un speed démoniaque (je sais elle était facile). Dushan nous sort une ribambelle de riff et de solo à faire peur !! Une belle réussite que voilà !
On termine sur « When all brave fall » aux douces consonances fm. Une manière simple de terminer un opus très agréable.

Conclusion : avec cet opus Iron Mask prouve qu'il n'est pas qu'un simple acteur de la scène Néoclassique mais belle et bien une référence. Bref un album qui plaira à coup à tous les fans de ce style !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4835 fois