Chronique

LILLIAN AXE - DAYS BEFORE TOMORROW / AFM Records 2012

LILLIAN AXE est un groupe américain (Nouvelle Orléans) de hard formé en 1983, surtout connu pour avoir écrit des ballades acoustiques sur des hymmes de heavy metal. Après quatre albums et une interruption, les hard-rockeurs reviennent sur le devant de la scène et enregistrent un B-Side (Fields of Yesterday). Le groupe recevra des récompenses et connaîtra des changements de line up avant d’aboutir à la sortie de ce The Days Before Tomorrow (janvier 2012 via AFM Records).

Inutile d’y aller par quatre chemins pour présenter le contenu de cette récente production. LILLIAN AXE propose un heavy métal qui se veut autant percutant que mélodique. Les dix titres composant ce Days Before Tomorrow sont remplis de riffs taillés dans le roc et soutenus par une section rythmique basique et sacrément efficace. Des embardées jouées à la guitare alimentent chaque morceau où une mélodie imparable arrive à point nommé pour charmer toujours plus la chroniqueuse que je suis. Bien joué, les gars.

Ce nouvel album s’inscrit en toute logique dans une démarche résolument franche et virile, quitte à occulter cette originalité pourtant garante de la qualité du produit finalisé. Cette audace est tout à fait louable, car le groupe de Steve Blaze sait s’y prendre comme personne pour composer de véritables petites bombes comme Take The Bullet, Death Comes Tomorrow, ou encore ce Gather Up The Snow avec ce mid-tempo magistral.

Le vocaliste, très convaincant, imprègne une farouche énergie qui vient compléter l’entrain déjà conséquent de la section rythmique. Des titres comme Soul Disease, plus AOR dans l’âme ou Lava On My Tongue nettement plus progressive avec ces influences un tantinet orientale affichent une modernité évidente. Caged In est chargé d’un contenu nuancé et haut en couleur où le vocaliste se prend à jouer les bad boys avec un style effréné, bien rentre dedans plutôt inhabituel au regard des autres morceaux et pourtant d’une efficacité déconcertante.

La simplicité de ces compositions rend l’album homogène et concis, la lassitude n’a pas sa place. Marque de fabrique chère à LILLIAN AXE qui l’applique déjà depuis de nombreuses années, autant le dire, les fans de heavy des années 80-90 seront littéralement comblés. Un tour de force relativement habile et pas toujours évident à réaliser.

CONCLUSION
Un album de cette trempe et regorgeant de qualité en tout genre ne peut que redorer le blason de ces américains de LILLIAN AXE qui surclasse largement ses rivaux potentiels. Ne perdez pas une occasion d’écouter cet album tout en contemplant cette jaquette, entièrement fidèle au style du groupe.
 
Critique : Alisia
Note : 9/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 5376 fois