Chronique

LORDS OF MUSHROOMS - PERSPECTIVES / Lion music 2012

Voici le retour de nos Français pour leur nouvel opus dédié au prog au vrai. On note avec plaisir un invité spécial avec le Brésilien chanteur Gus Monsanto (Adagio / Revolution Renaisance). Mixé et masterisé par des maitres en la matière (Richard Chycki et Andy Van Dette) attendons nous à du lourd.

« Imago » nous lance dans l'ambiance et on retrouve le groupe dans son prog plutôt classe. Dommage que le son manque un peu de puissance mais au moins tout le monde est bien mis en évidence. La musique de LOM est plutôt mélodique et complexe mais pas courante de démonstration. Un bon petit riff lourd accueille « Warmth in the widerness ». Malgré son approche métal ce titre sonne bien plus hard rock ce qui lui donne plus de charme. Par contre il est dommage de constater que Gus semble se retenir sur ses parties chant. D'ailleurs cela semble être un fait sur tout le groupe.
« Grace (Dedicated to...)" se veut plus soft, jusqu'à l'arrivée d'une puissante guitare. Plus sombre que le reste elle semble aussi bien plus complexe. Un gros morceau que voilà. On continue sur un « Circle on the water » des plus prog. Une intro très jolie avant qu'à nouveau l'armada n'arrive. Une fois de plus le piano est très présent et apporte beaucoup aux chansons.
Un petit piano dépressif arrive pour « The missing link », qui n'en reste pas là. Un titre atmosphérique au possible qui passe plutôt bien. Malgré toutes les qualités du groupe, l'ensemble manque d'accroche.
Place à l'instrumentale indispensable « Red queen's face » qui n'est pas une simple démonstration. Court et sympa. « Light & thunder » est une longue intro calme, qui lance la machine « Raindrop on my wings » et rappelle fortement Fate Warning. Un titre bien rentre dedans qui fait plaisir. Pour moi le titre de l'album !
On poursuit dans la même veine avec « Nyx's robe » plus groovy et moderne. Un bon titre qui reste dur à l'accroche.
« Awaken » poursuit avec toujours cette approche moderne et puissante. En tout cas la fin de cet opus envoie plus que le début !! On termine avec « Falling » et son début tout calme très sympathique. Puis le groupe se lâche pour notre plus grand plaisir et nous offre une extraordinaire composition super bien ficelée !

Conclusion : pour son troisième opus LOM démontre bien son potentiel, mais malgré toutes ses qualités manque cruellement d'accroche pour que le plaisir soit meilleur.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 5416 fois