Chronique

ZONARIA - ARRIVAL OF THE RED SUN / Listenable Records 2012

Les suédois savent y faire en matière de Death métal. Y’a pas à dire. Les « jeunes petits nouveaux » de ZONARIA, qui en sont à leur 3ème album et déjà des tournées avec Nile, Melechesch et compagnie, nous livre ici une bombe sonore, de quoi faire péter un implant dentaire mal accroché. Attention, « The Arrival of the Red Sun » envoie du lourd !!

On amorce la bombe avec le titre éponyme. Mélodies véloces, batterie ravageuse, micros solos. Voilà ce qu’on entend sur 30 secondes, autant dire qu’on démarre sur les chapeaux de roues ! La voix caverneuse hyper puissante vous mettra également une claque !
Le morceau varie les tempos, entre passages tempérés et festival du blast. Bon début !
On maintient le rythme avec « Silent Holocust » qui se veut un peu plus épique et paradoxalement plus violent. Les rythmiques sont assez axées death mélodique, ce qui ne donne pas l’impression de tourner en rond.
Riff ultra saturé pour introduire « Gunpoint Salvation » qui sonne un peu métalcore tout en gardant cette puissance death. La voix du jeune Simon est toujours dévastatrice. Un grunter un vrai ! C’est sur un riff plus trash (décidemment les influences et maitrises sont multiples), que démarre « Liberation Zero ». On finira tout de même le morceau dans un déluge de brutalité parsemé de mélodies très rapides, bref du death mélo mais alors vraiment couillu !
La moyenne des morceaux étant de 4 minutes, on est dans une configuration « Pas de fioritures, tout dans la démesure ». En bref, comme sur « The Blood that Must be Paid » (et son message clair) et « A Lullaby for Those Still Alive », on a du « Assis toi et prends en plein la tronche. Le groupe ne ralenti pas la cadence et martèle toujours ce death dévastateur et pourtant pas sombre. Les solos sont court mais claquent bien, c’est bon !
L’intro basse batterie plutôt « calme » de « Desert Storm », apporte une touche d’originalité notamment avec certains phrasé black, sur l’album qui, bien que bon, donne dans la démolition.
On enfonce le clou (si c’est possible), avec « Full Spectrum Dominance » qui représente à merveille le mot bourrin. Du martelage pur et dur. Et là paf, « My Vengeance » démarre de façon symphonique et épique avant de balancer une rythmique lourde, soutenue et entrainante.
On termine avec « Face My Justice » qui est plus lente, plus mid tempo, plus appuyée, et permet de finir l’album « calmement ».

Chers amis, ZONARIA vous livre ici une pure bombe de death. Un concentré de 40 minutes de riffs véloces et puissants, de solos légers et techniques et de chant à vous renverser la tête. Idéal pour évacuer ses frustrations ou se réveiller de bon pied. A tous les amateurs du genre, ne passez pas à côté !

 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site officiel du groupe
Vues : 3892 fois