Chronique

LOVERBOY - ROCK' N ROLL REVIVAL / Frontiers records 2012

Aie, ça commence mal ! Frontiers qui ressort du placard un vieux groupe d'Aor des 80', pour leur rappeler leur gloire passée, ça n'a jamais trop fonctionné. Donc voici un nouvel essai avec les Canadiens de Loverboy (décidément le Canada est mis en valeur ce mois ci !). Alors à quoi doit on s'attendre !?

Un bon petit « Rock'n roll revival » débarque et nous présente un groupe qui malgré son age veut encore démontrer qu'il en a sous le pied. Malgré le côté un peu pataud de ce titre ça semble correct. Attendons tout de même la suite ! Le groupe doit déjà être fatigué car il ralentit considérablement le rythme dès son second morceau. « No tomorrow » est une sorte de pseudo ballade qui plombe déjà l'ambiance (cool je sens que ça va être long).
« Heartbreaker » quand à elle est du pur Aor comme on en faisait il y a 30 ans. Le groupe semble avoir retrouvé des forces ! Toujours aussi moderne « Turn me loose » arrive avec sa longue intro et poursuit cet opus sur de bonnes bases. Malgré un groupe qui se donne à 100% il manque un gros quelque chose pour nous emballer.
On se lance corps et âme dans un « Working for the week end » qui au moins rock fort ! Enfin du très bon. Le mid tempo groovy « Lovin' every minute of it » est comme le reste bien fait mais ça manque d'accroche.
L'énergique « The kid is hot tonight » arrive et te fait taper du pied mais de manière trop mécanique ça manque d'âme. Toujours bien rythmé « Luky ones » se la joue ultra moderne post 80' , mais tombe un peu à l'eau.
Un bon titre mélodique avec « Always on my minds » débarque et prouve que quand le groupe veut il y arrive. On retombe dans nos travers avec un vieillot « Queen of the broken heart » qui ne devrait pas poser trop de problème ! « When it's over » ne sauvera pas les meubles, en plus avec un son digne du Foreigner du début 80. Non mais sérieux on nous prend pour des jambons !
Pour enfin, finir on a droit à un titre de 8 minutes (histoire de bien comprendre !!) heureusement « Hot grils in love » envoie des pieds !

Conclusion : Et bien j'avais raison, une nouvelle fois Frontiers a sorti du placard un groupe qui ne sert pas à grand chose. C'est bien beau de vouloir faire de l'argent sur le dos d'un nom 'connu' mais ça fait pas avancer les choses. Pathétique
 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 5397 fois