Chronique

SEVERAL UNION - AWAKE FROM THE GAME / DMB Music 2012

Après un premier album “A look in the mirror” sortit en 2008, et qui leur à valu une tournée de 12 dates en tête d’affiche au Royaume Uni, les italiens de Several Union reviennent cette année avec leur deuxième essai « Awake from the game ». Premier point marquant pour cette rondelle : la pochette. Elle est tout simplement magnifique et nous fait présager du rock façon Within Temptation ou encore Delain. Pour ce faire cette idée, une seule solution : s’immerger dans leur univers musical.

Entrée délicate au piano, avant l’arrivée de la guitare pour lancer ce « Erase the sorrows » qui semble bien évoluer dans le style Within Temptation. Et bien non, immédiatement c’est le break et on est propulsé dans un rock moderne et alternatif dans lequel Alessandro (chant) nous surprend de par sa voix claire et rauque en même temps. Bien agréable et percutant. On continue dans ce registre rock alternatif avec « On my own » qui pourrait se rapprocher de groupes comme Bullet for my Valentine. C’est frais, énergique et prenant. Du clavier, un break et c’est partir pour « The game », un titre racé et influencé néo rock avec un invité au passage : Olly. On comprend immédiatement le choix du titre pour l’album car ce morceau est tout simplement bon : il alterne passages rock, d’autres plus posés et d’autres plus moderne et électriques. Seconde partie du titre de l’album, « Awake » est un peu plus calme sur les couplets (mais avec des refrains plus viriles), et nous montre ainsi une nouvelle facette musicale du groupe. L’ambiance se calme sur « Dream on » qui même si est un mid tempo, nous fera vibrer avec un des meilleurs refrains de l’album ; refrain appuyé par la voix gutturale d’Andrea Rock. Après s’être un posé, c’est retour dans un rock endiablé toujours avec cet Alessandro bien en forme.

« One by one » se présente délicatement à la guitare avant de nous mettre un bonne claque et de nous faire headbanguer à s’en briser la nuque. Changement complet de registre sur « Fall and fade » : une ballade acoustique toute à fait inattendue et qui pour être franc passe très bien. Même si elle n’est pas la ballade du siècle, elle se fera écouter sans problème au milieu de tous ces puissants morceaux. On s’en doutait, après le calme vient la violence. Ici énergie et défoulement est synonyme de « Dualized ». Du rock alternatif burné qui ne laissera pas de marbre, loin de la même. Several Union continue d’enfoncer le clou avec « Tonight you’re mine ». Une chanson mixant passages posés et racés pour nous plaisir. L’album se termine sur un « Waiting for », une nouvelle ballade acoustique de toute beauté, plus attrayante que la première.

Conclusion : pour un second album, Several Union a fait les choses en grand et nous propose un bon opus, avec une bonne production et des produits frais, loin des groupes en manquent d’inspirations. Un groupe à découvrir sans faute et qui on leur souhaite, se feront (re)connaître rapidement.
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site de Several Union
Vues : 5414 fois