Chronique

GRAVE DIGGER - CLASH OF THE GODS / Napalm Records 2012

Après un « Ballads of the Hangman » plutôt bien accueilli par les fans, voici que trois ans plus tard les teutons de GRAVE DIGGER nous servent un « Clash of the Gods », premier album avec leur nouveau gratteux, Axel Ritt. La pochette, toujours d’excellente qualité nous laisse espérer un bon gros album. Il faut dire que le MCD « Home at Last » sortie cet été nous annonçait un bon son…

L’intro « Charon » conté en allemand pourra être interprété comme une prophétie, les prémices d’une catastrophe à venir. Avec un titre comme « God of Terror », vous vous doutez bien qu’un riff purement heavy dans la tradition du groupe va vous en mettre plein la tronche ! Le chant de Chris est toujours aussi éraillé, pêchu, et quelle énergie sur ce refrain tout en chœurs ! Les hostilités sont lancées.
C’est avec un couplet plus enragé que « Helldog » déboule, malgré un riff utilisant un peu la wah-wah et divers effet, tout en légèreté. Le contraste est sympa et toujours ce refrain grandiloquent ! Je reproche un peu, cependant, le manque de mélodie sur les lignes de chant. Mais bon musicalement on a un groupe qui sait y faire. Un peu plus psychédélique et inquiétante, « Medusa » s’annonce sombre, plus mid tempo, avec une excellente monté en puissance et un riff dantesque ! Un solo absolument énorme vous mettra définitivement sur le cul !
Le titre éponyme démarre avec un instrument traditionnel qui doit être une cithare qui se mélange plus tard à la disto de la guitare pour un très bel effet. Le reste de la chanson sera du GRAVE DIGGER pur jus !
Décidemment je suis amoureux des riffs de ce groupe ! Tranchant, incisif, prenant, grandiose, bref l’intro de « Death Angel and the Grave Digger » est AWESOME !!
Le refrain très aérien transcende tout et devrait mettre une bonne claquasse en live !! On continue à marteler bien fort ce heavy boosté aux amphet avec « Walls of Sorrow » et son refrain en chant clair qui apporte une fraicheur appréciable, et « Call of the Siren » plus épique avec encore plus de légèreté sur le chant avec toujours une grosse (mais bonne) lourdeur sur les rythmiques.
On ne ramollit pas sur « Warrior’s Revenge », qui colle parfaitement avec ce que le groupe fait depuis 40 minutes. Petit interlude (50 secondes) pour « With the Wind » avant de terminer sur l’extrait que les fans ont déjà écouté : « Home At Last ». Plus lourd et mid tempo que le reste de l’album, cette chanson épique est très bien pour achever cet affrontement !

Pas d’innovation magistrale pour le groupe sur cet opus mais quand on fait du heavy de cette trempe, on peut se permettre de pas innover tous les jours ! « Clash of the Gods » c’est 47 minutes de pur son, qui dévisse la tête, et vous beuglent une chose bien fort : Heavy is not dead ! A recommander aux fans et aux amoureux de bons riffs! Merci à GRAVE DIGGER pour cette bataille divine.

 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel du Groupe
Vues : 4152 fois