Chronique

STEVE HARRIS - BRITISH LION / EMI 2012

Alors, s'il y a bien un artiste dont je pensais ne jamais voir arriver un album solo, c'est bien du leader d'Iron Maiden. Car rares sont les musiciens qui comme lui donnent 100% de leur énergie à leur groupe !! Alors à quoi doit on s'attendre de cet aventure loin de la vierge de fer !?

Quand « This is my god » débute on pense plus à Glenn Hughes qu'a Steve Harris, et heureusement ! Car notre homme à plutôt voulu nous offrir un voyage dans le hard rock des 70' avec de sérieux candidats. Car même si l'équipe qui l'entoure est surtout composée d'inconnus, leurs talents n'ont rien à envier aux grands de ce monde. Un bon mid tempo que voilà vivement la suite. « Lost worlds » ne change pas la donne avec un titre encore un peu plus lourd. La voix très claire de Richard Taylor est un pur régal et là encore change des vocalises qu'on a l'habitude d'entendre avec Mr Harris.
Avec « Karma killer » on passe aux choses sérieuses avec un morceau plus rentre dedans, même s'il n'oublie pas les passage plus soft. Début calme puis on s'envole dans un style proche de Maiden pour « Us against the world ». mais très vite la personnalité de cet opus revient, pour un superbe titre de hard mélodique. Une très belle surprise !
Ambiance des plus 70' avec « The chosen one » au rythme plus soutenu. On sent vraiment que chaque membre est très impliqué dans se projet et délivre le meilleur de lui même. Le rythme s'accentue sur un « A world without heaven » qui tout le long de ses 7 minutes rend hommage aux grands noms du hard rock !!
« Judas » quand à elle est un peu en dessous, il lui manque un petit quelque chose pour être plus accrocheuse et c'est pas son break survenu au milieu de nulle part qui la sauve. Un peu de légèreté avec « Eyes of the young » qui ne casse pas des briques mais reste très agréable.
On reprend un peu plus calme avec « These are the end » qui comme le reste est fort sympathique mais manque un peu de folie, tout est trop mou et contenu.
On termine par une ballade avec « The lesson » qui est fort jolie. Un exercice, sensible, tout en subtilité et touchant très réussi.

Conclusion : Steve Harris à réussi à nous proposer un album intéressant très loin de son groupe. Des compositions sympathiques bien servies par un groupe en phase. A découvrir
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 4839 fois