Chronique

ZUUL FX - UNLEASHED / Verycords 2012

Dans les bonnes résolutions à prendre pour l’année 2013, j’ai intégré parmi les prioritaires celles de ne plus jamais passer à côté d’un groupe comme Zuul FX, et vous devriez faire de même ! Devenu un des fers de lance de la scène française après 3 album sur des registres qualifiés de Trash/Death Industriel, ils lâchent à nouveau une vrai bombe.

Entièrement chanté en anglais, on s’intéressera moins aux premières écoutes aux paroles qu’à la musique qui nous plonge dans un univers industriel appuyé dès l’introduction, suivi des premiers riffs agrémentés de quelques effets synthétiques, La production est irréprochable, tous les sons sont distincts, y compris celui de la basse, la voix grunt est tout simplement magistrale avec quelques ajouts électroniques parfaitement trouvés.

L’univers musical est par contre beaucoup plus complexe à décrire tant on y retrouve des éléments propres à la scène française qui, plus qu’ailleurs, aime mélanger les torchons et les chiffons avec les serviettes de bains. « Break » en est l’exemple parfait, avec un effet de guitare à la Gojira, un riff trashy qui accompagne un refrain sur une voix claire pseudo robotisé, rappelant fortement les premiers courants alternatifs issus du neo metal, puis, viens plus tard la bastos mixte entre industriel et trash qui nous prépare pour un solo… un solo ! Mais attention, un solo pas façon virtuose genre je me balade sur mon manche et tu comprends rien, non, la version crade et lancinante du solo, celle qui maintien le headbang jusqu’à la fin. Les soli seront courants dans l’album et ajouteront un plus énorme à l’ambiance et à la qualité des morceaux.

S’il est facile d’intégrer tous les éléments musicaux, il sera plus difficile d’entrer en accord sur les refrains en voix claire qui, a contrario de la voix grunt, a hérité d’effet et de choix artistiques étranges entrainant des dissonantes, des unissons bizarroïdes qui vont globalement entraver les phases brutales. Acceptable sur les premiers morceaux jusqu’au single très inspiré des Static-X/Rob Zombie « Under The Mask », un sentiment de gâchis se ressent à la première écoute sur le monstrueux « Unleashed » (quel riff !!!!), et surtout sur « Betrayed », qui est probablement le titre à zapper car la composition ne permet vraiment pas de faire passer la pilule.

Et si cette routine sera brisée par les très directs « The Fight » et « Zombies Followers », la suite de l’album se poursuivra sur les mêmes tendances pour finir sur outro et un morceau acoustique. Sur les 15 pistes, il faudra donc compter sur 11 morceaux réels dont au moins la moitié des refrains demanderont plusieurs écoutes pour les apprécier.

En tout cas, cette fin d’année est riches en sorties françaises de qualité. Zuul FX pose une ambiance industrielle intéressante enrichie d’un Trash/Death moderne et puissant. Le clip « Under the Mask » est d’ores et déjà disponible sur youtube. Vous prêterez ainsi une oreille à la puissance du son et toucherez du doigt cette fameuse touche en voix claire et écouterez un solo qui vaut le détour !

Tracklist : First Interlude / In The Light Of Darkness / Break / Under The Mask / Second Interlude / Unleashed / Betrayed / The Fight / Zombie Followers / Soul Seeker / Fuck Thee / Resist To Persist / Battlefield / Third Interlude / Life In Me
 
Critique : Weska
Note : 8/10
Site du groupe : Site de Zuul FX
Vues : 4834 fois