Chronique

STRIKER - ARMED TO THE TEETH / Napalm Records 2012

Après un « Road Warrior » en 2009 et « Eyes in The Night » en 2011, deux EPs très convaincant, les canadiens de STRIKER reviennent en force et littéralement armé jusqu’aux dents, avec ce rouleau compresseur nommé « Armed to The Teeth ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que le groupe est prêt à en découdre et à filer des baffes…
On met son casque, on prend son arme et on fonce dans le tas !

Le premier titre « Forever » envoie un bon riff qui mix le power et une rythmique purement heavy des années 80. On croirait entendre du Judas Priest ou Maiden. Le chant est assez aigu par moment, comme notre cher « Air Raid Siren », mais parfois plus grave, plus masculin (oui on n’allait pas faire du Bee Gees non plus). « Let It Burn » oscillera un peu entre hard rock couillu sur l’intro et le break, mais la double croche reprend ses droits très vite. Le groupe ne révolutionne pas le genre mais arrive à nous donner la pèche, et ça c’est bien. Le solo claque bien, et le refrain, simple est très percutant !
« Lethal Force » s’annonce avec une intro aérienne, puis continue sur un riff plus mid tempo, soutenu. Au niveau du mixage, on sent bien la pate du heavy des années d’avant. Un son un peu brut de coffre et pas supra lissé. Là on arrive à un morceau vraiment plus agressif, plus speed. Le très bon « It Could be Worse » avec son riff incisif et puissant est pour le moment le meilleur titre ! Envoie tout, la boite et les clous, et direct dans la face ! Et quel solo !
« Fight for Your Life », rappellera les premiers Helloween sans problème : rythmique soutenue, riff mélodieux, même les lignes de chant rappelle ce cher Kiske. Ça sent bon les slims et les cheveux bouclés ! Comme quoi c’est vrai : c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes !
« Land of the Lost », plus classique, pas mauvais mais sans plus, laisse place au dévastateur « WolfGang », qui est un Helloween sous stéroïde ! Plus appuyé et agressif que leur pères pour ce titre, STRIKER clame haut et fort ses influences. Excellent morceau qui déboite à fond ! C’est grand, c’est bon ça défrise un mouton !
On terminera la galette avec trois purs moments de heavy ! Le festival du parpaing ! En effet, « Feed the Fire », « All the Way » et « Can’t Stop The Rush » achèveront ce qu’il reste de vos dents ! Véloces, précis, puissant, excellent !

Alors là chapeau !! Faire du heavy/power rétro et faire bien, très bien même, c’est pas donné à tout le monde !! Certains morceaux sont correct mais sans trop se démarquer, mais d’autres claquent vraiment et restent en tête !! Et ça c’est important !! A recommander aux amateurs du genre !
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Myspace Officiel
Vues : 4156 fois