Chronique

D.A.D - DICNIILANDAFTERDARK DELUXE EDITION / AFM Records 2013

Aujourd'hui penchons nous sur le cas de ces chers Danois qui avec leur presque 30 ans de carrière ne lâchent toujours rien. Avec cette réédition de sa dernière sortie (2011) D.A.D refait parler de lui durant sa tournée. Ayant fait l'impasse sur sa sortie, je rattrape le coup.

C'est la très bonne « A new age moving » qui débute cet opus dans un très bon esprit rock. Un petit mid tempo au refrain percutant qui fait monter la pression. A la suite « I want what she's got » se la joue plus soft et sautillante. De quoi mettre le feu en concert !
La groovy « The end » prend le relai dans un bon entrain. Un bon esprit 70' qui sied au groupe. Moment plus mélodique avec la superbe « Fast on wheels ». Un titre fort agréable qui tombe à pic et procure énormément de plaisir.
Place au gros mid tempo bien lourd avec « The place of the heart » qui comme le reste fait très bien le boulot. Le groupe semble inspiré comme jamais. « Last time in neverland » débarque dans un esprit plus sombre, mais garde un super refrain étincelant.
Un peu de douceur rock avec « Breaking them heart by heart » qui sans briller fait son effet. Un petit moment simple mais efficace, qui se laisse écouter sans broncher. Place à la ballade « We all fall down », très prenante qui ne vous lâchera plus ! Un moment touchant qui accentue encore plus les bonnes sensations de cet opus.
Pour se remettre le groupe nous propose un tranquille « Wild thing the wood » qui passe bien mais n'apporte pas grand chose. Deuxième passage plus faible malgré sa bonne intention jazzy avec « Can't explain what in means » qui malgré tout s'en sort pas trop mal.
Le rock fort revient avec un enragé « Drag me to curb » qui fait du bien. C'est qu'il se faisait attendre le petit ! On termine avec « Your lips are sealed » une deuxième ballade moins marquante mais qui garde de beaux passages.

On trouve dans cette réédition un cd bonus contenant 5 titres en acoustique, « I want what she's got », « The end », « A new age moving », « Last time in neverland » et « The place of the heart » bien réadaptés, plus un live de presque 1 heure armé d'un sacré son !!! Un bon moyen de comprendre ce que vaut le groupe sur scène (ça envoie !!)

Conclusion : Voici une bien bonne surprise avec cet opus, du bon rock varié et toujours inspiré qui fait un bien fou. Si comme moi vous avez tardé à découvrir ce groupe, n'attendez plus.
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 4868 fois