Chronique

RHAPSODY OF FIRE - LIVE FROM CHAOS TO ETERNITY / Afm Records 2013

Le groupe ayant quasiment changé tout son line-up après la sortie de leur album “From Chaos to Eternity”, album concluant la légendaire saga; et ayant signé avec un nouveau label au passage, il fallait bien à la bande à Staropoli de marquer ce final avec un live pour conclure définitivement ce chapitre, tourner la page et passer à autre chose.
Aussi, le groupe nous offre un nouvel album live, bien plus complet que le « Live in Canada », mais aussi avec un son plus brut, le groupe ayant voulu donner une expérience live à 100% sans passer par des retouches studios.
Enfin, dernière information, ce live a été enregistré tout au long de leur tournée européenne en 2012.

Dans un premier temps parlons donc du son, point où le groupe insiste bien sur sa sincérité et base originale. Ce que l’on remarque rapidement, c’est la présence constante des samples qui sont mis (trop par moments) en avant, étouffant la voix de Fabio. Ce qui est dommage quand on connaît ses capacités et quand on l’a vu en concert. Pour le reste, les instruments sont bien mixés et donnent bien cette impression de live.
Par contre, quand le tout s’emballe sur certains refrains, ça fait un petit brouillon, et confus de par ces samples trop mis en avant.
Petit défaut du live, vu qu’il a été enregistré pendant la toute la tournée, on a droit à Fabio parlant un coup en français, un coup en italien ou alors en allemand. Un choix surprenant.

Venons-en aux musiciens. Tout d’abord on notera le travail impeccable d’Alex Holzwarth à la batterie, et de Fabio Lione au chant, tous deux toujours aussi captivants et réguliers dans leur prestation. Niveau basse, là aussi rien à dire sur le nouveau venu, Oliver Holzwarth, c’est carré et propre. Pour ce qui est des deux guitaristes, Tom Hess et Roberto de Micheli, il y a quelques défauts ici et là, avec parfois des ‘sons’ faisant penser qu’ils ne seraient pas accordés (ndlr : ce qui leur a beaucoup été reproché lors de cette tournée soit-il dit en passant). Enfin, le seul résistant originel du groupe : Alex Staropoli qui fait une prestation correcte. Je dis correcte, car vue le niveau sonore des samples on ne l’entend pas vraiment, ce qui empêche de juger son jeu correctement.

Pour ce qui est de la set-liste, là par contre elle est vraiment surprenante. Ca fait plaisir d’entendre des morceaux peu joués par le passé, ou biens des nouveaux. Bien évidemment, les grands classiques sont là, et risquent de l’être pour un bon moment. Car qui irait voir Rhapsody of Fire sans avoir un bon « Emerald Sword » par exemple ! Un autre morceau a fait sa place aussi dans la set-liste : « Reign of terror ». Quelle tuerie ce morceau sur scène, et ce Fabio alternant les types de chant comme ça, sans difficultés.
Le point qui peut gêner pour certains, et faire plaisir à d’autres vient des intro des morceaux. Certes en faire certaines c’est bien mais quand ils sont placés obligatoirement cela peut-être agaçant. Je veux dire par là : « Ad infinitum + From Chaos to Eternity » et l’intro encore juste avant, « The Dark secret + Unholy Warcry », « Epicus furor + Emerald Sword ». Maintenant, les avis divergeront selon les personnes.
Autre plaisir, le break sur « March of the Swordmaster » où Fabio et les Alex jouent avec le public sur une ambiance folk. Ou alors la magnifique ballade « The Magic of the wizard’s dream » chanté en français au début. Et le final, grandiose aussi, terminant par « Erian’s lost Secret + The splendour of angels’ glory », rappelant le final de la tournée « Power of the Dragonflame ».

Conclusion : un double album live avec des défauts, mais qui a pour base d’être sincère et retrace l’épopée épique de cette saga, la plus légendaire du metal. Tout le monde s’y retrouvera, et l’on passera par-dessus ces ‘erreurs’ ou choix d’interprétation ici et là. Une bonne galette à se mettre sous la dent en attendant un éventuel nouvel album du groupe.

Tracklisting :

CD 1:
01. Dark Mystic Vision
02. Ad Infinitum
03. From Chaos To Eternity
04. Triumph Or Agony
05. I Belong To The Stars
06. The Dark Secret
07. Unholy Warcry
08. Lost In Cold Dreams
09. Land Of Immortals
10. Aeons Of Raging Darkness
11. Dark Reign Of Fire
12. Drum Solo
CD 2:
01. The March Of The Swordmaster
02. Dawn Of Victory
03. Toccata On Bass
04. The Village Of Dwarves
05. The Magic Of The Wizard’s Dream
06. Holy Thunderforce
07. Reign Of Terror
08. Knightrider Of Doom
09. Epicus Furor
10. Emerald Sword
11. Erian’s Lost Secrets
12. The Splendour Of Angels’ Glory (A Final Revelation)
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site de Rhapsody of Fire
Vues : 4665 fois