Chronique

DELAIN - INTERLUDE / Napalm Records 2013

Au titre de cette rondelle, nous comprenons rapidement que cette nouvelle galette de Delain n’est pas un album à proprement parlé, mais plutôt un Maxi EP dans la veine du dernier Gamma Ray ‘Master of Confusion’. D’ailleurs, même structure : nouveaux titres, reprises et live.
Petite nouveauté : le label. Adieu Roadrunner Records et bonjour Napalm Records. Ensuite, le point de la pochette : elle est moche. Passé ces détails, allons voir ce que le groupe nous propose.

Le disque débute avec « Breathe on me », un titre aux ambiances assez années 80 mais typé metal mélodique. L’ensemble à la structure assez simpliste, axé principalement sur le clavier et bien entendu sur la voix de Charlotte. Du Madonna moderne un peu plus burné. « Collars and Suit » revient dans un registre metal, comme le groupe sait le faire. Orchestrations, guitare au riff tranchant, et musique directe et puissante. Pas de gnangnan, mais de l’honnêteté et de la fraîcheur avec un refrain de bonne portée. « Are you done with me – new single mix » reste tout simplement une pure bombe. Tout y est : feeling, mélodies, accroches, puissance et harmonies.
Au tour des reprises maintenant, au nombre de trois. La première est celle de Talk Talk « Such a shame ». Il y a de l’idée, mais autant dire que le final ne rend pas hommage à ce hit, même si certains soli guitare sont sympathiques. Les deux reprises suivantes, sont des reprises déjà jouées live par le groupe depuis 2009. Il s’agit de « Cordell », reprise de The Cranberries et « Smalltown Boy » de Bronwski Beat. Je ne cacherai pas que la reprise de The Cranberries est prenante ; vu le morceau original il n’y a pas trop de surprise. Pour « Smalltown Boy », là encore la reprise se fera de belle manière, et rendra bien hommage à ce hit.
Enfin, le groupe nous offre un morceau revu : « We are the others – new ballad version ». Et sincèrement, quel morceau ! Magnifique tout simplement.

Puis vient les titres live, au nombre de six : « Mother Machine / Get the Devil out of Me / Milk and Honey / Invidia / Electricity / Not enough », dont quatre sont extraits du dernier album “We are the others”. Six morceaux qui s’enchaînent aisément, et qui donnent envie d’aller voir le groupe en concert. On sent la sincérité, le public bien présent et répondant. Les nouveaux titres passent le cap de la scène avec les honneurs et sont même plus appréciables pour certains que sur album qui pour le coup avait était un peu trop aseptisé. Un choix logique pour relancer les ventes du dernier album, qui ont du être une des raisons du changement de label.

Conclusion : un album ‘Interlude’ qui a sa place dans la discothèque car tout sort (quasi) neuf, et donne envie de découvrir le groupe, et aussi de faire patienter avec plaisir l’attente du prochain album studio.
 
Critique : Lionel
Note : 7.5/10
Site du groupe : Site de Delain
Vues : 5067 fois