Chronique

DAVE MARTONE & GLEN DROVER - LIVE AT METALWORK / Magna carta 2013

Il est rare d'assister à un concert avec plusieurs guitaristes instrumentaux, le G3 instauré par Joe Satriani avec l'aide de son élève et ami Steve Vai, n'a pas fait des émules comme on l'aurait pensé (aimé). Alors ne boudons pas notre plaisir avec celui ci ! Deux membres du label Magna Carta pour une soirée 100% guitare !!

Nous débutons notre show avec « The Goodie Squiggee Song » qui met direct dans l'ambiance avec un son énorme ! Dave Martone nous en met plein la vue (les oreilles plutôt) avec un jeu léché et expressif. Du pur bonheur ! « Bossa Dorado » poursuit avec ses sonorités hispaniques, pour toujours autant de bonne humeur.
« Angel Fish » continue dans des contrées plus mélodiques et on pense inévitablement au grand Joe Satriani ! Changement de registre avec « The Devil Went Down To Georgia » plus sombre et chanté (enfin presque) pour un résultat pas dégeux mais surprenant.
Un peu de calme vient à nous avec « Got Da Blues », qui comme son nom l'indique est un petit blues tranquille qui fait du bien. Moment interstellaire avec « Dinky Pinky » et ses plans de fous furieux !! Dommage il manque Billy Sheehan comme sur l'album pour rendre le tout encore plus exquis. On termine ce premier show avec une reprise de Joe Satriani « Crush Of Love » (un de mes titres préférés du Satch) en duo avec Glen Drover.

Après avoir été intronisé par son camarade de scène Glen prend donc le relai et débute par « Frozen Dream » qui nous plonge dans l'univers bien plus sombre et métal de Mr Drover. « Illusions Of Starlight » calme déjà les ardeurs avec un morceaux plus mélodique. Un bien bon exercice de style.
Toujours dans du calme « Colors Of Infinity » débarque et nous enivre de belles mélodies. Place à une autre reprise celle du regretté Frank Zappa avec « Filthy Habits », puis la déchirante « Ascension » vient prendre place. Le show se termine avec la jazzy « Ground Zero ».
Nos guitaristes nous offrent en rappel un duo avec la dernière reprise de ce soir le célèbre « Symphony Of Destruction » de Megadeth ! Un cadeau très agréable pour clore cette belle soirée.

Conclusion : Un live fort sympathique pour tout fan ou amateur de guitare qui permet de profiter de deux musiciens fort doués. A ne pas bouder.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5072 fois