Chronique

NEW MODEL ARMY - BETWEEN DOG AND WOLF / Verycords 2013

NEW MODEL ARMY c’est trente ans de carrière, aucune signature de label, des albums toujours différents. Au départ un mix de punk rock et de soul du Nord, le groupe explore toutes les facettes du rock refusant toujours l’étiquette. Ils signent ici chez Verycord leur nouvel album « Between Dog and Wolf », qui parle de lui-même : Sonorités particulière, on a du mal à cerner.

Tout d’abord, sur la majorité des morceaux on a une grosse prédominance des percussions. Le problème c’est qu’on entend que ça. Donc certains morceaux comme « Horsemen » ou « Did you make it Safe » sont pas passionnants. Pas du tout même.
Ensuite vous avez les morceaux mous du genou. Juste batterie basse en duo pépère et parfois une guitare par ci par là. La voix de Justin Sullivan est bonne, il a un très bon timbre, le souci n’est pas là. Le souci c’est la musique. On s’ennuie. Ecoutez « I need more time », le titre éponyme « Between Dog and Wolf » ou « Pull the Sun » et vous comprendrez. C’est lent, pas spécialement envoutant ni mélodique et musicalement insipide
Et c’est pas une question de pèche. Vous écoutez « Knievel », la ballade juste guitare acoustique, elle est superbe, planante.
Ne soyons pas trop défaitiste non plus. Certains morceaux sont imprégnés d’un bon groove ou d’une empreinte très old school qui est très bonne. Ne serait-ce que « March in September » pour le côté old school, très rock des années 70/80, de quoi en dérider quelques uns pour le coup.
Et les très bon « Seven Times » (elle, elle est bonne !) et « Storm Cloud » pour le groove de batterie enivrant vous feront passer un bon moment, purement jouissif de rock.
Parfois on a un élan de rock pop sympathique mais pas pour autant transcendant, comme en atteste « Tomorrow Came ». Petit arpège clair, légèrement distordu, classique mais ça marche.
Je ne m’arrêterai que brièvement sur « Summer Moors » qui n’apporte absolument rien si ce n’est une ligne de chant un tantinet mélodique mais assez bateau.
Comme « Horsemen » en ouverture, c’est son clone « Ghost » et ses tambours et son groove qui vont fermer l’album. Même critique.

Bon je ne connais pas les autres albums du groupe mais tout ce que je peux dire c’est qu’à l’écoute de cet album ça fait pas envie. Il n’y a que peu de morceaux intéressants, peu de morceaux rock, le reste est une soupe mièvre ennuyeuse porté par une belle voix. Un flop.


 
Critique : SBM
Note : 4.5/10
Site du groupe : Site Officiel du Groupe
Vues : 4837 fois