Chronique

SENTINHELL - THE ADVENT OF SHADOWS / Autoproduction 2013

Nouvelle arrivée dans la sphère métal Française, les Avignonais nous propose aujourd'hui leur premier opus dédié à la gloire de nos idoles.

Tout commence par une narration pour introniser « The advent of shadows ». Le son est bien équilibré mais manque de puissance. Un premier titre ambiant, étrange avec des changements de rythmes convenus. Pour un début c'est pas des plus encourageant. « The archmagus » se veut bien plus habituel avec une ambiance sombre style le fantôme de l'opéra, une bonne idée. Par contre j'avoue que les aigus proposés par Nicolas Caruana sont de trop. Le groupe cherche à démonter son savoir faire (comme tous) mais ne parvient pas à réellement marquer les esprits.
On se lance sur un « Time » à l'intro démonstrative pour un heavy rythmé, qui voit un Nicolas mis en avant. Rien de bien original, mais l'envie est là. On accélère le rythme et durcit le ton sur un « Dark legacy » qui envoie des pieds. Puis on change de registre avec le mid tempo aux sonorités orientales pour « Sea of sands » qui s'en sort bien, même sans grande originalité.
Avec « The stormrider » on se lance dans le célébre heavy speed à la Helloween, épique et guerrier il passe bien et Nicolas assure bien. « Demon's run » vient à nous pour à nouveau un heavy conventionnel à la Manowar.
On termine par « Sentinhell », un mid tempo rythmé qui clôt un opus aux bonnes intentions mais au résultat limité.

Conclusion : Pour leur premier opus nos Avignonais auront tout donné. Alors, malgré un son pas très profond, une musique pas originale pour un sou et d'autres petits défauts, nos Français ont je pense le potentiel pour faire mieux et gravir les échelons pour être pris au sérieux.
 
Critique : Guillaume
Note : 5.5/10
Site du groupe :
Vues : 5004 fois