Chronique

MAGNUM - ESCAPE FROM THE SHADOW GARDEN / Spv 2014

Infatigable et régulier comme pas un, Magnum le géant du hard mélodique British revient nous offrir du bonheur ! Un nouveau voyage à faire sans retard !

D'entrée les claviers prennent position de « Live t'ill you die », puis la guitare tranchante de Tony Clarkin prend le relai. On est parti pour un très bon titre gavé de bonnes mélodies et armé d'un Bob Catley toujours aussi impérial ! À la suite « Unwritten sacrifice » poursuit sur des airs plus lourd avant que le refrain n'arrive et envole l'ensemble. A nouveau les claviers de Mark Stanway enrobent les titres de façon admirable et enivre l'auditeur.
On retrouve du rythme avec l'énergique et rock « Falling for the big plan » qui donne de vraies bonnes sensations et des que le refrain entre en jeu on est en transe ! Du grand art à nouveau !! On continue de varier les plaisirs (grande force du groupe!) avec la plus progressive « Crying in the rain » qui passe bien tout en délivrant des idées brillantes.
La très rock n roll et 'simple' « Too many clowns » prend le relais et enflamme l'album. Parfois les choses simples sont les meilleures ! Place à « Midnight angel » un pur titre à la Magnum plein de belles mélodies de feeling et toujours cette voix majestueuse qui fait toute la différence !! Du grand art !!
Un début tout calme au piano intronise « The art of compromise » puis la guitare arrive et fait changer les avis, pour un très bon titre mélodique remuant. Du pur bonheur ! Mais comment font il !? Moment plus intime avec la magnifique « Don't fall asleep » qui malgré ses qualités indéniables semble déjà entendue. Pas la plus inspirée mais toujours aussi magique.
« Wisdom's had it's days » retrouve le penchant ultra mélodique du groupe pour une belle prestation mais là aussi déjà entendue. La fin s'essoufflerait elle ? Heureusement on retrouve le groupe en meilleure forme avec la très énervée « Burning river » qui dépote et montre un Bob sous un visage rarement vu ! Une très bonne surprise qui tombe à pic !!
On termine (et oui il le faut bien à un moment) avec « The valley of tears » avec piano voix qui d'entrée vous scotche ! Quelle maîtrise, quelle beauté !! Une ballade d'une grande sensibilité qui ferme ce voyage à nouveau grandiose.

Conclusion : Magnum poursuit avec talent et expérience son histoire. Un nouvel album des plus satisfaisant qui même s'il a quelques zones d'ombres reste du pur bonheur pour tout amateur de belle musique ! A profiter à fond sans modération !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4864 fois