Chronique

EVERGREY - A NIGHT TO REMEMBER LIVE 2004 / SPV INSIDE OUT 2005

Le combo Suédois d’Evergrey vogue à travers le temps avec des albums plus somptueux les uns que les autres depuis maintenant 7 ans.
Mais voila il manquait un quelque chose : un live ! Ben aujourd’hui c’est fait avec donc la sortie de ce ‘A night to remember live 2004’. Un double CD de 20 titres enregistrés durant la tournée du ‘The inner circle’ que je vais vous décrire ci dessous.

Petite intro en entrée de ce live, avant le monstrueuse « Blinded ». Le son est énorme, le groupe est très en forme tout comme le public : chaud chaud. L’apport de véritables chœurs sur scène apporte un plus indéniable au groupe. Les deux guitares martèlent les supers riffs, l’arrivée du petit nouveau (Jonas Ekdalh) derrière les fûts assure comme un diable, les nappes de synthé bien présentent embaument le tout, la basse certes en arrière n’a rien à se reprocher assurant la rythmique comme un fou et pour finir Tom S Englud est irréprochable au chant.
« End of your days » déchire tout autant, dommage qu’on n’est pas l’image car ça à l’air d’être véritablement énorme (vous inquiétez pas un DVD est prévu pour le 23 mai). Quelques paroles avant d’attaquer un « more than ever » monstrueux ; quelle puissance. Puis c’est au tour de « She speak to the dead » d’achever encore un peu plus le public : quelle énergie !!
Même pas le temps de se calmer que le groupe nous sort un « Rulers of the minds » toujours aussi majestueux, et on continue avec l’ultra speed « blackned dawn » qui déchire.
Petit moment calme avec «Waking up blind » : quelle magie, j’en ai le frisson.
« As i lie here bleeding » reprend de plus belle emmenant avec elle un public heureux d’être là. La heavy « Mislead » prend place envoûtant complètement la salle, et ses accélérations vous procurent des montées d’adrénaline argh !!
Quelques petits mots puis « Mask of the triangle » déboule dans un bonheur total et c’est la fin du 1er CD.

2eme CD en route est c’est l’instrumental « when the walls go down » qui arrive : une surprise car je m’attendais pas du tout à la voir ici, mais bon bref elle arrache quand même. Enchaînée sans plus attendre par « Harmeless wishes » qui poursuit notre bien bon concert. « Essence of conviction » puis « solitude withing » et « nosferatus » arrivent les unes derrière les autres juste avant le très attendu « Recreation day » qui transcende le public qui ne sait plus où donner de la tête.
« For every tears that falls » calme l’ambiance de sa petite ballade sublime. Tom est très touchant, aidé par la participation d’une voix féminine qui rend que plus mélancolique ce merveilleux passage.
Aller on se remet et la terrible «Touch of bleeding » va nous aider, sa puissance est retranscrite sans souci sur scène et son ambiance reste mortelle.
Et tout ceci fini par l’hymne “The masterplan » rallongé pour y rajouter les remerciements de Tom envers son public conquit, la présentation du groupe et un petit karaoké. Une fin en apothéose pour ce grand groupe de métal.

Conclusion : un super beau live ; un magnifique hommage de cette tournée qui ravira à coup sur tous les fans du groupe, présents ou non sur la tournée. Une très bonne set liste même si perso j’aurais aimé certains titres (juste histoire de faire chier) mais sinon rien à reprocher.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel d'Evergrey
Vues : 4876 fois