Chronique

EVERYTIME I DIE - FROM PARTS UNKNOW / Epitath europe 2014

Durant l'été il est bon de faire de nouvelles rencontres (je l'ai pas déjà dit ça!??) et ainsi (si ça me rappelle quelque chose) étoffer ses connaissances. Alors pourquoi pas un peu de poésie avec nos Américains et leur 7ème album !? Go

ça dépote d'entrée sans prévenir avec « The greay secret ». En tout cas je pense pas que ce soit le fait d’être fan de la famille Clayderman !! Du bruit à vitesse grand V vite remplacé par « Pelican of the desert » qui ma foi ressemble beaucoup à sa devancière.
Heureusement que la 'lente' « Decayn' with the boy » punk à souhait vient nous sauver. Mais quelle torture pour nos pauvres oreilles qui en demandent pas tant !!!!
la torture poursuit avec « Overstayer » qui t’achève les tympans ainsi que le peu de raison qui te reste tant c'est agressif mais à un point pas permis. Mais rendez lui ses jouets, qu'il arrête de hurler ce pauvre gosse !!!
« If there is room to move, things move » poursuit notre bruit ambiant et permet de constater la diversité de leurs propos (proche du zéro). Heureusement les titres sont courts (et pourtant ils semblent jamais vouloir finir). Un peu de calme du vrai avec « Moor » et son piano, mais par chance ça s'énerve par la suite trop cool !!
« Exometrium » retrouve le style du groupe qui me gonfle sévère !! Il n'y a rien à sauver !! Tout comme le reste de l'album, qui se fait et refait de la même manière. Je préfère en rester là que de poursuivre des tentatives de critiques d'un album qui tourne en rond et s'énerve pour un rien. J'aime bien trop le métal pour continuer ainsi.

Conclusion : A oublier, trop de bruit tout est bruit, quand ils commenceront à faire de la musique on reviendra !!
 
Critique : Guillaume
Note : 2/10
Site du groupe :
Vues : 4904 fois