Chronique

ZODIAC - SONIC CHILD / Napalm Records 2014

Le label Napalm semble être passé maitre pour dénicher des groupes boulimiques de travail. En effet on a droit à des groupes qui sortent un album par an.
Là il s’agit de ZODIAC qui nous offre « Sonic Child » le successeur du bon « Hiding Place » qui sentait bon le vintage. Va-t-on rester dans cette veine ou prendre un virage ? Réponse tout de suite !

On commence avec « Intro Who I Am »un son clavier très Pink Floyd, avec un homme qui parle. Le son monte progressivement, très planant. Pas trop ma tasse de thé je dois dire sur le final. Aaahhh on retourne sur su bon vieux son avec « Swinging on the Run ». Très rock blues, pas violent, juste classique. Break (avec son solo) super, ambiant, relaxant, purement blues. Ça fait du bien après ma journée de boulot.
Plus simple (et plus court), « Sonic Child » s’avère assez mou et pesant. Rien d’exceptionnel sur ce morceau là à part quelques phrasés blues sympas. Alors que « Holding on » semble, pour le riff, pompé sur Audrey Horne et son excellent « Redemption Blues ». Pas terrible également.
Pour « Sad Song » le titre parle de lui-même. Acoustique, mélancolique, les lignes de chant sont inégales mais le morceau est tout de même captivant. Il vous prend aux tripes. Retour à quelque chose de plus rock et plus clair avec « Out of the City » morceau légèrement plus pêchu que les autres avec pas mal de feeling dans les rythmiques malgré un solo un peu longuet.
« A Penny and a Dead Horse » sent la Louisiane ou le vieux Far West, en fait ça fait les deux. Le banjo d’intro en est jouissif. L’ambiance est le gros atout du morceau. La batterie qui s’emballe, avec un son de gratte planant, les rythmes changeants. Pas mal du tout !
« Good Times » possède un bon groove mais manque un peu d’impact. Le schéma commence à se faire plus clair. Son clair en solo pour trancher avec le gras des riffs du couplet. Et un peu trop « dansant » à mon gout.
Le pavé « Rock Bottom Blues » et ses 9 minutes est globalement très calme, très Pink Floydien, très mélodieux, très beau. Puis il rencontre les White Stripes vers la fin, apportant cette essence rock. Un poil longuet mais avec de bons moments.
« Just Music » et « Not Fragile » sont assez similaires, changeants entre groove et riff rocks blues. On sent l’influence ZZ Top, parfois légèrement plus couillu.
On termine l’essai avec « Shine » qui tape plus fort avec son riff d’intro ! La basse est bien mise en avant. Ce morceau représente bien l’esprit du groupe.

De bonnes choses sur cet album mais, je pense, trop de matériel. Là où le précédent album arrivé à mixer les influences avec une excellente alchimie, là on n’arrive plus à s’y retrouver convenablement. Les passages planant sont bons mais s’insèrent difficilement dans le son global de l’album.

 
Critique : SBM
Note : 6.5/10
Site du groupe : Site officiel
Vues : 4840 fois