Chronique

UNISONIC - LIGHT OF THE DAWN / Verycords 2014

Il y a deux ans sortait le premier album éponyme de cette formation tant attendue ! Un essai globalement convainquant qui mettait en suspend une suite toute aussi attendue. La voici après une mise en bouche déjà critiquée.

Après une intro « Venite 2.0 » somme toute habituelle mais bien foutue, voici que débarque en grande pompe « Your time has come » qui envoie des pieds comme c'est pas permis !! Là encore le groupe nous refait le coup nostalgique du titre métal à la Helloween !! Et il faut dire que ça marche tant on prend du plaisir à écouter Michael Kiske atteindre les cieux !! Une entrée en matière parfaite qui nous met sur de très bons rails pour la suite.
Celle ci se nome « Exceptional » et est intronisée par la basse monstrueuse de Dennis Ward, qui a aussi donné un son massif à cet opus ! La suite voit un mid tempo plus hard Fm se mettre en place. Certes plus facile il dénote mais passe quand même. A la suite on retrouve le single « For the kingdom » déjà détaillé mais qui fait toujours son effet !!
Un nouveau mid tempo avec « Not gonna take anymore » qui malgré un aspect lourd est très mélodique. Sympa mais sans plus. Début très calme pour « Night of the long knives » très année 80' et bien remuant il redonne un peu de peps. Sans être exceptionnel ce titre a au moins le mérite de faire bouger. Le métal refait surface avec un « Find shelter » qui déboîte ! Forcément on pense aux citrouilles, mais est ce bien un problème ?. Un excellant moment.
Un peu de calme avec la première ballade « Blood » qui elle aussi semble sortie des Keepers. Un passage doux et rock à la fois qui fait du bien. On poursuit sur un mid tempo mélodique limite ballade « When the dead is done » qui permet de ne pas nous déboussoler mais reste trop simple pour être crédible.
On retrouve du rythme avec « Throne of the dawn » qui pulse comme on aime et remet l'album sur son chemin de départ. Là on a à faire à du taillé pour le live !! « Manhunter » et son esprit hard rock balance pas mal et continue de nous faire taper du pied.
La deuxième ballade « You and i » plus émotionnelle fait son effet subjugué par un Michael Kiske maîtrisant son sujet ! On termine avec « Judgement day » un mid tempo enjoué très 80' qui fait du bien et clôt de manière positive cet opus.

Conclusion : Pour son deuxième effort Unisonic a réussi à mieux canaliser sa musique mais dommage que celle ci perde un peu en intérêt. Un mélange de hauts moments et d'autres plus 'anecdotiques' font de cet album une réussite mitigée. Peut être qu'on en attendait trop...
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 4836 fois