Chronique

AUDREY HORNE - PURE HEAVY / Napalm Records 2014

Après le très bon « Youngblood » paru en 2013 AUDREY HORNE poursuit sa route qui a tout de même des allures d’ascension. Le heavy rock pratiqué par les norvégiens a su trouver son public, et ils nous offrent ici ce « Pure Heavy » (qui, espérons le, le sera) juste avant leur tournée en tête d’affiche en Europe.

Début plutôt jovial avec « Wolf In My Heart ». Assez mid tempo, très rock le morceau a des petits airs d’AC/DC mais sauce modern. Simple mais direct.
On passe dans quelque chose de plus heavy et soutenu avec le riff de « Holy Roller ». Le chant de Torkjell est toujours aussi bon et prenant. Le break très calme et mélodieux apporte une cassure inattendue de façon à lancer un solo bourré de feeling.
« Out of the City » et son côté limite pop déçoivent un peu car on sait que le groupe en a sous la pédale. Les lignes de chant sont un peu simplistes mais ça s’écoute. « Volcano Girl » sera plus dans le ton déjà. Riff percutant, cœurs énergiques, mélodies à la tierce à la Maiden, ça passe déjà beaucoup mieux.
Bon groove de batterie avec le début de « Tales From The Crypt ». Très old school dans le rendu, le morceau file tout de même la pèche. Malgré tout il n’y a rien de bien nouveau, si ce n’est ce côté plus rock que heavy métal que l’on sent sur l’album.
« Diamonds » servira d’interlude acoustique très prenant et très mélodieux. Clair et concret.
Le rythme s’accélère sur « Into the Wild ». Le riff est super bon, le refrain, simple, explose avec cette vocalise haute, et le solo dépote ! Le titre de l’album prend un plus de sens avec des morceaux comme celui-ci.
« Gravity » est un parfait morceau pour résumer l’album : riffs lourds par moment, mélodies très heavy, mais avec un chant plus aérien, léger, rock. Le solo est toujours explosif et extrêmement bien exécuté. « High and Dry » rappellera un peu le très grand et excellent « Redemption Blues » de l’opus précédent. Puissant, rentre dedans, putain voilà ce que j’attendais ! Du surpuissant. Et même si ce morceau ne l’est pas tout le long, ça me vend un peu de rêve !
Et on poursuit dans la même veine avec « Waiting for the Night » puissant grâce à son refrain surboosté, très soutenu et prenant. Même remarque pour ce solo que les autres. Là je suis content d’AUDREY HORNE !
On termine avec « Boy Wonder » moins speed, plus aérien, plus prog mais avec une bonne énergie par moments. Mais ça ne sera pas le meilleur morceau de l’album.


J’en attendais peut-être trop de ce « Pure Heavy » qui au final ne l’est pas tant que ça. Il y a de bons morceaux, de très bons morceaux, des morceaux plus en deçà. Très inégal en fin de compte. Beaucoup plus rock, voir pop par moment que vraiment puissant et heavy comme l’était « Youngblood ». Comme je disais, j’en attendais peut-être trop.
 
Critique : SBM
Note : 6.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 4870 fois