Chronique

MR BIG - THE STORY WE COULD TELL / Frontiers records 2014

Ce n'est pas sans un petit pincement au cœur que je m'attèle à la chronique de ce nouvel opus de Mr Big. Car oui Pat Torpey batteur du combos a été diagnostiqué d'un Parkinson qui a bien vite dégénéré ces derniers temps. Heureusement pour nous c'est encore lui qui officie sur cet opus, mais a du laisser sa place pour la tournée et suite du groupe. Mais malgré tout il est bon de retrouver nos héros Américains qui prouvent bel et bien que leur retour n'était pas éphémère !

C'est dans la plus grande tradition que débute cet album avec un « Gotta love the ride » des plus délectable. Le groupe continue dans son univers et quel plaisir d'entendre Eric Martin immense chanteur trop souvent sous estimé !! « I forget to breath » déboule de manière bien énergique avec un groove, très soul ! Un bien bon titre qui met dans l'ambiance.
Place au morceau mélodique véritable marque de fabrique du groupe. « Fragile » est un pur régal surtout garce à un Eric magique. Avec un pareil refrain on ne peut que tomber sous le charme. Que du bonheur !!! On monte encore d'un cran avec « Satisfied » et sa bonne humeur communicative ! Du pur Mr Big comme on l'aime !! l'album commence à prendre une bien bonne tournure. A noter que Billy Sheehan est bien en retrait chose étonnante on a perdu les duels guitares basses : dommage.
Première ballade avec « The man who has everything » très jolie rehaussée de quelques violons bien sentis. Un moment agréable qu'on a envie de partager. Enfin Billy fait parler la poudre pour l’envolé de « The monster in me », diabolique. Une petite tuerie de très bon hard rock avec un Paul Gilbert fort inspiré !!
Un peu de blues rock chaud comme la braise avec « What if we were new » qui là encore envoie des pieds et permet de prendre le tien sans compromis aucun !!! Entrée en acoustique pour « East / West » qui apporte un peu de douceur bienvenue. Une pseudo ballade d'une efficacité ultime menée par des maîtres dans le domaine !! Du pur bonheur à nouveau !
On accélère le rythme avec cette ambiance soul pour « The light of the day » qui pulse bien et te fait taper du pied comme un possédé. En live ça va mettre le feu !! Nouvelle ballade avec la tendre « Just let your heart decide » qui comme de coutume fait son effet. A ces lovers !
Bon c'est pas tout ça mais le hard rock le vrai il est où !? Et bien là avec la bluesy « It's alway about that girls » sur laquelle Pat tape comme un forgeron et assène une rythmique plombée à la manière d'un Joey Kramer (Aerosmith). Et quel boulot de la part de Mr Gilbert !! Puis la mélodique « Cinderella smile » arrive et continue de nous procurer de bonnes sensations !
On termine avec « The story we could tell » un mid tempo sympa mais un peu en dessous du reste.

En cadeau le groupe nous offre un « Addicted to rush » en live, toujours aussi exquis !

Conclusion : Avec ce nouvel opus Mr Big prouve une fois de plus tout son talent (immense) et délivre des compos et de bonnes sensations comme eux seuls savent le faire. Du bonheur en rondelle à écouter sans modération !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 4901 fois