Chronique

BERNIE MARSDEN - SHINE / Mascott records 2014

Et bien ça faisait longtemps que je n'avais plus attendu parler de notre homme, à tel point que son nom m'était vaguement familier au moment de la réception de cet opus, jusqu'à ce que le lumière fut : Mais oui bien sur l'ex guitariste de Whitesnake, la période bluesy avec son acolyte Micky Moody. Alors que va t-il en être de cet album solo !?

Aller on attaque nos retrouvailles avec « Linin' track », une reprise d'un titre folklorique traditionnel déjà sublimé par un certain Aerosmith !! Une entrée en matière très bluesy qui permet de refaire connaissance avec cette légende. Le son de cet album est excellant très moderne tout en gardant les saveurs old scholl. « Wedding day » poursuit avec un rythme plus accentué et une section rythmique qui envoie du lourd !
On change de registre avec la plus rock mélodique « Walk away » qui surprend mais passe très bien ! Un revival 80' bienvenu. Du pur bonheur !! On se lance sur les routes avec « Kinda wish she would » très ZZ Top dans l'esprit !!! Un super titre groovy qui envoie comme on aime !!!
Ambiance ballade pour « Ladyfriend », qui passe très bien et reste ancrée dans le blues rock typique !! Place à une sacrée surprise avec le « Trouble » de Whitesnake et surtout l'immense David Coverdale venu sublimer cette version quelque peu modifiée sans perdre l’intérêt premier ! Un très bon moment !!
« Wo do we think we are ? » poursuit de manière bien plus mélodique et Aor pour un moment sympa qui passe très bien. Un blues des plus traditionnel débarque avec ce « Bad blood » très bien exécuté et admirablement bien chanté par Cherry Lee Mevis.
On accélère le rythme pour un endiablé « Shine » en duo avec Joe Bonamassa. Un titre direct où la guitare est reine. On change d'univers avec « Dragonfly » très ambiancé qui détend. Un titre un peu sorti de nulle part, mais qui apporte son lot de bonnes choses. Nouveau changement avec « You better run » qui semble sorti d'un bon vieux Thin Lizzy (ou bien Whitesnake) et déboite !!!! Du très bon hard bluesy à l'ancienne qui ravive des nostalgies lointaines.
Le bon vieux blues débarque le temps d'un « Hoxi rollin' time » tout droit sorti du Mississippi ! Un titre taillé pour le live sur lequel la Les Paul de Bernie rugit comme dans sa toute première jeunesse. On termine avec une instrumentale « NW8 » à la Dobro très aérienne et plaisante qui clôt de manière docile comme un joli couché de soleil un opus gorgé de feeling.

Conclusion : Pour son retour aux affaires Bernie montre au monde entier tout son talent et son sens de la musique à travers différentes variations du blues. Un opus très bien ficelé qui sent l'amour de la musique faite avec le cœur et le feeling. Vivement conseillé !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5273 fois