Chronique

FREAK KITCHEN - COOKING WITH PAGANS / Laser\'s edge 2014

Voici enfin le retour de nos génies déjantés de Freak Kitchen. Il aura fallu attendre 5 ans pour avoir une suite à leur aventure, un délai beaucoup trop long surtout après un dernier opus pas pleinement convainquant. Alors est ce que la recette va changer !?

Ca commence fort par «  Professionnal help » avec un sacré son ! Freak Kitchen poursuit mais apporte une petite évolution bien vue à sa musique . Les couplets tranquilles sont opposés à des refrains nerveux qui rentrent dans la tête. On poursuit avec «  Freak of the week » qui est plus habituel mais toujours aussi sympathique. Une sorte de single en puissance.
À la suite un petit «  Sloopy » débarque avec un gros son de guitare pour à nouveau un titre qui envoie et fait le boulot. Rien de nouveau mais un réel plaisir à l'écoute de ces titres bien balancés ! Petit délire à la Freak Kitchen avec un «  Goody goody » endiablé et groovy à souhait ! Une pure tuerie qui te fait taper du pied et chanter à tue tête un refrain enjoué !! Je dois dire que j'ai hâte d'entendre ça en live !!!
Après ce pur moment de déconne somme toute très Suédoise (ah bon) la heavy et sérieuse «  (Saving up for an) Anal Bleach », change totalement la donne ! Rien de mauvais même si rien de nouveau n'est à noter. «  Private property » est le titre chanté par Christer, un moment toujours particulier pour moi. Une fois de plus c'est en toute 'simplicité' que notre bassiste s'exprime sur un morceau efficace qui devrait trouver sa place en live !
«  Mathematics of defeat » revient à du plus technique et voit Mattias bien en avant. Par contre le refrain très Fm est une vraie réussite !!! Le groupe semble avoir retrouvé son état d'esprit de Move ! On accélère le rythme pour un «  I don't want to golf » qui fait son effet malgré une impression de moins bien. Un titre sympa mais pas le meilleur.
Un peu de mélodie bienvenue avec «  Hide ». un titre plein de douceur qui passe très bien et ne laisse pas indifférent. Un bien bel exercice. On poursuit avec un conventionnel «  Come back to comeback » qui n'apporte pas plus mais se laisse écouter. La folie technique refait son apparition sur un «  Ranks of the terrified » qui envoie des pieds ! Mattias envoie du lourd une fois de plus et livre une composition lumineuse.
On termine avec l'étrange « Once upon a time in a Scandinavistan », un mid tempo assez sombre qui étonne car difficile à comprendre. Pas le meilleur morceau pour finir, car totalement 'hors sujet'. Une bizarrerie de plus pour notre trio fou.

Conclusion : Après 5 trop longues années ce 8ème opus apporte du très bon et prouve que nos 3 musiciens fous ont encore de belles choses à nous dire. Certes il manque un peu de nouveauté pour que ce soit complet mais l'effort est tout de même grandement réussi.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5386 fois