Chronique

BLACK VEIL BRIDES - IV / Republic Records 2014

Autant dire que depuis la rentrée de septembre, les sorties disques n’arrêtent pas, et ce avec une cadence incroyable. Parmi les dernières sorties de l’année, il y a les américains de Black Veil Brides qui nous sortent leur quatrième album. Un album à la pochette sombre certainement du à un problème d’impression car le visuel sur la toile est bien meilleur. Ce détail passé, c’est avec enthousiasme que le lancement de l’écoute de cet album se fait, ayant pu découvrir quelques essais du groupe dans les bandes-son de films tels que « The Avengers » ou encore « Transformers – The Dark side of the moon » ; rien que ça.

Le groupe met rapidement les points sur les i avec « Heart of fire » qui chauffe les la chaîne stéréo avec son rock metal agressif, et avec un Andy meneur avec sa voix rappelant celle de Michael Poulsen (Volbeat) avec cet effet posé dessus. L’ambiance monte d’un cran avec « Faithless » qui arrive cloches en avant, break, l’arrivée du blast pour nous plonger dans un titre brutal et jouissif qui fait monter la pression avec aisance et plaisir. Il faut dire que l’enchaînement des titres se fait sans anicroches, alternant différents types musicaux, allant du rock burné au metalcore en passant par morceau plus mélodiques et envolés où tout le monde se fait plaisir que ce soit Andy en chantant en voix claire et sans effet, ou encore en grunt ou en voix ‘modifiée’ dira-t-on donnant plus de profondeur et d’intérêts aux chansons.

Bien entendu on notera le travail important de Jake sur les soli à la guitare, posant cet univers mélodique en opposition à un ensemble musical plus sombre et virile. Entre puissance et délicatesse se trouve aussi une belle brute menant un travail non négligeable tout aux longs des morceaux ; il s’agit de CC à la batterie, qui lors d’introductions épiques ou de moments blastés nous fera vibrer et boostera les compositions de cet album qui nous font passé un bon moment rock ‘n roll.
Au milieu de ces onze pistes on aura aussi droit à une power ballade des plus agréables au doux nom de « Goodbye Agony », qui nous permettra de nous remettre les idées en place avant de replonger dans cet univers hargneux et prenant.

Conclusion : le combo américain nous délivre un bien bon album avec du gros son (on n’est pas du pays de l’oncle Sam pour rien) à travers ces 45min de musique qui passent à chaque fois comme du petit lait avec une préférence pour le titre « Drag me to the grave ».

Trackliste :
Heart of fire / Faithless /Devil in the mirror / Goodbye Agony / World of sacrifice / Last rites / Stolen amen / Walk away / Drag me to the grave / The shattered god / Crown of thorns
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site de Black Veil Brides
Vues : 4838 fois