Chronique

CANCER BATS - SEARCHING FOR ZERO / Metal Blade Records 2015

Voici un excellent groupe canadien qui ravage depuis bientôt 10 ans la scène hardcore. Et pourtant, plus le temps s'écoule et plus le groupe dérive sur un sludge/doom, profond et tout en puissance. Mais quand est-il au bout du 5ème album ?

De la vitesse à la sagesse
En bien le groupe continue sa mutation. Si sur le précédent album Dead set on living il était possible de sentir un retrait très marqué du punk, Searching for zero enfonce le clou. Le groupe sonne plus métal sudiste que jamais en incorporant de lourdeur et de riff bourrés aux harmoniques. Buds et True Zeroest un exemple de métal percutant et viril où le chant éraillé de Liam Cormier fait des merveilles. Alors oui, sur les bords on dirait du Zakk Wylde, oui, on sent aussi du Sabbath derrière, mais le rendu final est plus qu'appréciable.

Le groupe a de toute façon décidé de creuser dans le doom. Le morceau Dusted est à s'endormir de plaisir du métal lancinant de départ, à l'agonie finale. Beezlebub est également excellent, surtout si vous avez du Jack Daniel's et déjà bien entamé la bouteille.
Le groupe centre ainsi son attention sur deux tendance. La première est la recherche de la puissance, à travers des riffs percutants et des effets "naturels" très bruts de décoffrage, la seconde est la recherche de l'ambiance et de la sensation d'eau trouble. Et tout cet ensemble est plutôt très réussi !

Satellites : un single qui déboîte !
Bien que Cancer bats ait composé son lot de morceaux lourds, il réserve tout de même quelques surprises dans la structure de certains morceaux, des titres de moins de 3 minutes, et surtout, surtout, un putain de single. Satellites est une pure tuerie : énergique, punky et hyper direct avec un son qui envoi réellement du bois. C'est un genre de titre qu'il manque un peu à l'album pour le dynamiser, mais le plus gênant est d'avoir ce titre très le départ alors qu'il n'est pas du tout représentatif de l'album. Si l'album avait été composé avant l'ère du téléchargement illégal, j'aurais même dénoncé la pratique comme tentative de tromperie.

Conclusion :
Si vous avez du mal à vous mettre aux hardcore, essayez l'étape Cancer bats. Les canadiens ont atteint un stade de maturité intéressante dans leur musique. Si on reconnaît très clairement les influences, on n'a pas envie d'y mettre d'étiquette. C'est du très bon métal pour rouler à fond les ballons, faire un billard, boire une binouse, un jack, bref pour vivre pleinement l'instant présent. Carpe Diem.

Tracklist :
01. Satellites
02. True Zero
03. Arsenic In The Year Of The Snake
04. Beelzebub
05. Devil’s Blood
06. Cursed With A Conscience
07. All Hail
08. Buds
09. Dusted
10. No More Bullshit

 
Critique : Weska
Note : 7/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 5101 fois