Chronique

MICHAEL SCHENKER\' TEMPLE OF ROCK - SPIRIT ON A MISSION / Inakustik 2015

Décidément le maître Schenker n’arrête plus de bosser !! Le voilà déjà de retour avec un nouvel opus, seulement 1ans et demi après sa dernière sortie et quelques mois depuis sa longue tournée Française. Une bonne nouvelle tant notre Mad Axmen semble en grande forme !! Aller on prend les mêmes et on recommence !!!

Une petite guitare tranquille arrive avant de se prendre un morceau speedé aux hormones sur lequel Herman Rarebell est d'une efficacité redoutable !! « Live and let live » est une entrée en matière direct dans ta gueule qui démontre que malgré ses 60 ans notre blond germain en a encore sous le pied !!! Ouf je suis déjà soufflé !! « Communion » poursuit dans une veine un peu plus bluesy, sur un mid tempo groovy à souhait. Doogie White est vraiment en phase et permet de se régaler comme aux plus belles heures des 80' !!
Place à « Vigilant man » qu'on a pu découvrir en concert cet hiver. Un titre rapide qui met dans l'ambiance. Du pur Schenker qui fait continuer le plaisir procuré depuis le début ! Efficace à souhait !! On accélère encore un peu plus avec la « Rock city » qui apporte pas grand chose et se trouve même très en dessous du reste. Juste sympa.
Changement de registre avec la heavy et moderne « Saviour machine » sur laquelle on sent la patte de Wayne Findlay. Une petite surprise bienvenue qui étoffe le catalogue de notre légende vivante. Petite speederie de derrière les fagots avec « Something of the night » qui permet à Herman de faire de la double grosse caisse comme rarement !! Pas forcément le meilleur titre mais il a un quelque chose d’hypnotisant.
Petite sonorité orientale pour la très réussie « All our yesterday » tout en mode mineur qui apporte beaucoup de couleurs !! Une belle 'originalité' qui apporte de l'eau au moulin du maître. Et quel solo !! On retrouve du rythme soutenu (chose qui manquait quand même à son prédécesseur) avec l'épique « Bulletproof » qui déboîte et devrait faire des ravages en live !! White y est génial !!
« Let the devil scream » permet de renouer avec le moderne sur ce mid tempo heavy de chez heavy, limite métal. À nouveau Wayne est de la partie et tant mieux. C'est lourd et lugubre bref bonnard !! Moment plus rock avec « Good times » qui tombe à pic et permet de respirer après son étouffante devancière. Un titre presque 80' qui perso me plaît beaucoup.
Après cette pause bienfaitrice « Restless heart » déboule à fond les ballons et te percute de plein fouet !! Un nouveau titre rapide qui passe bien. On termine avec « Wicked » un dernier moment ou modernité et old scholl cohabitent avec brio !!


Conclusion : Et bien confirmation, d'une confirmation, qui confirme : oui Michael Schenker débarrassé de ses vieux démons est un compositeur hors pair et réalise de supers albums à la chaine !! Certes rien de bien original et peut être qu'il commence à être difficile de savoir si c'est mieux ou moins bien mais une chose est sure, c'est du très bon à nouveau qui permet de prendre beaucoup de plaisir avec ce génie trop souvent perdu dans ses folies.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4893 fois