Chronique

HELLECTROKUTERS - ROCK N ROLL BEGGARS / Shotgun Generation Records 2012

Ce n’est pas dans nos habitudes de remonter dans le temps, mais de temps à autre, cela ne fait pas de mal. Cette fois-ci, nous remontons en 2012, année de la sortie de cet album, premier de cette formation parigo-serboise (et non pas cervoise, bien que l’on pourrait aussi abuser de ce jeu de mots).
Pas de mendicité, mais un plaisir de donner un coup de main à ce groupe hexagonal qui, commençons par la fin, te colle une grosse claque avec sa musique endiablée et rock ‘n roll.

Passons les clichés des structures de présentation, et rentrons plutôt dans le vif du sujet. Si le choix de remonter dans le temps s’opère, ce n’est pas pour rien. Un groupe français qui fait du rock ‘n roll, cela reste basique et sans grande surprise voire déceptif niveau originalité et surtout niveau production (pour ne pas citer Gut Scrapers). Ici le quatuor débarque tels des chiens enragés sortant les crocs pour prouver à nos pauvres bobos franchouillards que la bonne musique n’est pas uniquement celle des radios actuelles pondant reprises sur reprises et manquant d’inspiration constant, si ce n’est pour vider notre porte monnaie avec de la me*de musicale. Mais ne dévions pas trop et passons notre annonce :

« Oyez, Oyez. Tu es fan de Iron Maiden, Metallica, AC/DC ou autre monstre du heavy rock burné et frais, ouvre grand tes esgourdes, et appuie sur le bouton ‘play’ ou bouge ton fessier et déplace toi voir les Hellectrokuters en concert histoire de dépoter mémé ».

Je pense que tout est résumé dans cette phrase. En un album et dix titres, le groupe nous offre un disque comme peu de groupes français le font actuellement. Non seulement du début à la fin il est impossible de décrocher, mais en plus leur approche personnelle mélangeant influences des années 80 et groupes plus jeunes tel Airboune par exemple, se fait avec une telle facilité que la moindre des choses est de féliciter ce quatuor.
Pas de déchets, du gros son, de la transpiration, un El Butcho (ex Watcha) impérial au chant, et trois zicos derrière qui nous imprègnent de leur musique fraiche et sauvage.

En bref : si tu veux savoir ce qu’est du bon gros rock ‘n roll made in France, vient écouter Hellectrokuters et fait toi plaisir et partage cette expérience à ton entourage. Bouyaaa ! Maintenant, il est temps de retourner vers le futur et de voir ce groupe signer dans un label digne de ce nom.

Trackliste : Hey baby / Action / My rock ‘n roll / break the rules / Where do we go / Another night / Born to rock / Raised in hell / Rock this way / New York 79
 
Critique : Lionel
Note : 8.5/10
Site du groupe : site de Hellectrokuters
Vues : 5005 fois