Chronique

SYLOSIS - DORMANT HEART / Nuclear Blast 2015

Ici découverte 2015 ! 4ème album pour ces britanniques qui devraient devenir avec Dormant Heart une référence mondiale en matière de Thrash progressif . La concurrence est rude dans le métier, mais Sylosis pose un savoir-faire incontestable et dose avec brio ambiances recherchées, noirceur lugubre et solis déjantés !

Josh Middleton, un sacré coffre
En plus de sa musique, l'atout majeur du groupe est la voix exceptionnelle de Josh Middleton, à imaginer quelque part entre le timbre Lamb of God et celui de Gojira. A la fois lourde et puissante, mais également éraillée et grinçante. La palette de couleur s'associe à merveille avec la poésie sombre et très imagée des textes. C'est ainsi que des morceaux comme "Dormant heart" dont l'élocution est très distincte permettent de plonger des les paroles et les thèmes abordés par le groupe.

Your failure, we claim as ours
Ruler in the sky
Strike down with arrows unbound
You‘ve made your altar, so bow down
- Indoctrinated

Parmi les performances chocs, il y a ce texte qui fait office d'exercice vocal sur Indoctrinated. Cet instant béni culmine à la troisième minute du titre sur un pont lourd et lent ; magistral. Comme une rencontre improbable entre Paradise Lost et la voix la plus lourde que Gojira puisse porter.

L'identité Sylosis
Entre classicisme et modernité

Ce pont marque d'ailleurs la rupture la plus flagrante entre les deux tendances du groupe. De la main gauche, le groupe habille sa musique avec tous les vêtements tendances : metalcore, groove, doom-death, un rien de black et parfois même un bout de tissu qui rappelle Deftones. Quand cette main a le dessus, elle permet de pondre un morceau aussi moderne et efficace que le duo "Leech" et Overthrown.

La main droite, en revanche, se refuse à faire dans la dentelle et taille un thrash oldschool des familles, sans concession, parfois même sans refrain avec des lignes de solis, de jeux à deux guitares. Ses motifs sont partout, des premières notes Victims and Pawns jusqu'au dernières mélodies de Callous souls.

Et c'est bien là qu'est là clé de la réussite de cet album. Du début à la fin, il y a du rythme, il y a de la mélodie, de la profondeur et du contraste. Et tout cela, sans faire commercial, sans faire cliché, sans faire banal. L'écriture et la composition sont uniques.

Conclusion : Sylosis a composé une oeuvre de grande inspiration et donne un second souffle au thrash veillissant. La production est encore une fois de haut niveau, bien que je ne comprenne pas l'intérêt d'avoir conservé les très (trop) nombreux coup de médiator qui sabordent certains riffs clés.

Tracklisting :
1. Where The Wolves Come To Die
2. Victims And Pawns
3. Dormant Heart
4. To Build A Bomb
5. Overthrown
6. Leech
7. Servitude
8. Indoctrinated
9. Harm
10. Mercy
11. Callous Souls
12. Quiescent
+Bonus


Pour ceux qui aiment : Lamb of god, Gojira, The haunted
A découvrir : Arcania
 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe : Site du groupe
Vues : 5655 fois