Chronique

GODISDEAD - JUST...DIE / Black Wave Promotion 2015

Godisdead est un témoignage de l'existence d'un métal underground en provence. A la croisée du black/death métal et du stoner, les avignonnais se donnent du mal pour balancer une musique violente, contestataire et particulièrement marginale. Anti-religion, anti-militariste et de façon très large anti-système à tout rompre, les paroles combinent l'attachement à la terre d'un certain black et la rébellion du punk hardcore avec un vocabulaire cru et direct. Attention, ça va trancher !

A la française, sans étiquette!
Malgré tout ce vocabulaire technique c'est bien un Made in France auquel nous avons a à faire, qui ne se fixe aucune barrière. De prime à bord, c'est un black classique, bien que crade, qui est distillé dans le titre d'ouverture Just Die avec ses riffs lancinants et ses penchants pour l'instrumentation. D'ailleurs, l'album présente 4 interludes et 3pièces de métal qui font plus de 8 minutes.

Ce sont cependant dans les pièces de 3 minutes qu'un autre visage du groupe s'affirme, plus violent, plus groovy. Comparable à rouleau compresseur, le trio formé par Hyprocrits, Sensiarr of Death, et Fucking assholes se fout de balancer du sludge, du black ou de death heavy, le but est que ce soit accrocheur et tapageur. La voix y est démentielle au travers d'un growl puissant et maîtrisé, une grosse tarte dans ta gueule.

De la puissance et encore de la puissance
Donc pour résumer, Godisdead fait de la musique qui cogne au fond du slibard. Tout en restant underground, le son est d'une qualité exceptionnelle et en particulier la basse qui a réellement du relief et se fait entendre.

Mais la puissance, la vraie, c'est le savoir-faire. Dans l'atmosphérique ou dans les riffs heavy, les morceaux qui dépassent les 8 minutes sont simplement géniaux, mélange de brutalité, de douceur et de savoir faire. Seul bémol, Illusory Illusions qui joue de la guitare sèche sur du franglais. fail.

Conclusions : Just... Die est une pépite qui croisera je l'espère votre route chez le disquaire ou de façon beaucoup plus accessible sur le bandcamp du groupe bien sûr. Godisdead y a mis tout ce qui fait un bon album : une identité forte, des riffs inspirés, des atmosphères travaillées, une basse qui cogne, et une très bonne voix pour porter le tout.

Tracklist :
1. Just Die
2. Interlude 1
3. Hypocrits
4. Sensiaar of Death
5. Interlude 2
6. Fucking Assholes
7. Extatic State
8. Interlude 3
9. Inchains
10. Illusory Illusions
11. Interlude 4
 
Critique : Weska
Note : 8/10
Site du groupe : bandcamp du groupe
Vues : 4838 fois