Chronique

RUSSKAJA - PEACE, LOVE & RUSSIAN ROLL / Napalm Records 2015

Bizarre j’aurais pourtant juré avoir fait « Energia » en 2013… Ma foi… Bref ambiance atypique ici avec RUSSKAJA ! Vous avez devinez le pays d’origine, en même temps c’est simple ! Mélange polka, ska rock. Un Ska-P arrosé de vodka ? On va voir ça avec ce « Peace, Love and Russian Roll » à la pochette psychédélique.

Trompette, riff rock, le moins qu’on puisse dire c’est que « Rock’n roll Today » ne cache pas ses origines. Mais je suis septique. Mixage douteux, batterie en carton, un accent (je l’espère volontairement) exagéré, version « Da… nous faiRe Rock’n Rrrrrroll ».
Un peu brouillon en fait.
Un intro de « Slap your Face » qui ressemble étrangement à « Haxbrygd » de Finntroll, un peu plus groove et qui passe du coup mieux. Simple, sympa au premier abord mais dur de rentrez dans leur style. Pas besoin pour le coup d’épilogue deux heures sur « Hometown Polka », tout est dans le titre.
Ahhh belle intro musicale avec « There Was A Time » qui sonne très love song folk américaine. Mais c’est sympathique et frais. Pas magistral non plus mais plutôt cool. Après y’a l’instant « What The Fuck ». Un groupe russe qui chante en espagnol ??? Et pourquoi pas Iron Maiden chanter en coréen ?? Bref « Pueblo Unido » ça fait Sergent Garcia… et là jcommence à plus savoir ou j’habite. Pas fan, mais toujours original. Ça fait fiesta cubaine. Normal quoi.
« Lovegorod » et « Parachute » sonnent plus Ska, le dernier étant plus acoustique. Mais bon le chanteur n’en est pas réellement un, et mon Dieu cet accent… ça a vraiment du mal à passer… Je passe d’ailleurs sur « Let’s Die Together ». La fin est un poil plus festif mais le début est une catastrophe sonore, comme « Salty Rain », non mais sérieux c’est quoi ce chant ??? Heureusement « « You are the Revolution » relève un peu ce faible niveau. Plus punchy rock, voix plus grave qui colle mieux. C’est pas exceptionnel mais beaucoup mieux. Comme le dernier titre, l’éponyme, ça sonne plus fiesta couillu, ce qui sauve un meuble sur un gros naufrage.

RUSSKAJA ? Ouais déjà entendu… Mais moi Russie je pense plus à jolies blondes, caviar, Vodka… Ce petit groupe n’est pas top. Musicalement simple, vocalement mauvais, production approximative. Rien n’est réellement à garder sur cet opus, si ce n’est, il faut l’admettre, une originalité et prise de risque.
 
Critique : SBM
Note : 3.5/10
Site du groupe : Site officiel
Vues : 5004 fois