Chronique

OOMPH ! - XXV / Airforce 1 2015

Pour ses 25 ans le célèbre trio Allemand revient avec un nouvel album. Un exercice bien plus intéressant que les mercantiles produits qui sortent en général pour célébrer ces anniversaires. En tout cas j’espère que le groupe va poursuivre sur ses bonnes intentions passées.

On entre directement dans le vif du sujet avec un entraînant et méchant « Dein Retter » un moment court mais ultra efficace qui va faire effet sur scène. Début lourd parsemé de symphonie pour la mid tempo « Alles Aus Liebe » qui là encore fait froid dans le dos ! Heureusement le refrain plus aérien et pop permet de ne pas sombrer dans la noirceur. Un très bon morceau que voilà.
« Jetzt Oder Nie » ne change pas la donne avec son bon refrain sidérurgique qui il est vrai rappelle les cousins germains (oh le jeux de mot même pas faire exprès) de Rammstein. Décidément le groupe est des plus inspiré pour preuve ce refrain entraînant et chantant qui sort de nulle part mais te rentre dans la tête pour un bon moment. On ralentit le rythme avec « Als Wärs Das Letzte Mal » première ballade de l'opus, qui passe très bien. Un moment simple mais qui te garde en éveil. Depuis le début c'est que du bonheur !
Le métal inspiré et remuant revient avec un génial « Mary Bell » qui là encore va faire effet sur scène. Un véritable single en puissance qui ne demande qu'a être écouté !! Une vraie bombe remplacée en suite par « Jede Reise Hat Ein Ende » au début calme très pop électro. Oui mais voilà elle tombe un peu à l'eau avec son aspect trop gentil et sans relief.
Changement de registre avec « Unter Diesem Mond » une ballade poignante avec piano et violon sur laquelle Dero est très appliqué et plein d'émotions. Le piano poursuit sur la plus rock « All Deine Wunden » qui envoie sévère et permet de rester amplement connecté à cet opus de haute qualité. Ça aussi en live effet garanti !!
Petite tuerie qui défonce avec « Fleisch Und Fell » et ses faux airs d'Horror rock qui envoie comme pas permis et te fait taper du pied comme un fou !! Que c'est bon tout ça !! « Tick Tack » ne va pas faire retomber la pression avec un mid tempo heavy et méchant qui glace le sang !! Une annonce du temps qui passe avant sa propre fin !? En tout cas le refrain à nouveau est énorme. Encore que du bon putain !!!
« Nicht Von Dieser Welt » reprend plus calmement avec un titre plus pop qui fait son petit effet et permet de varier les plaisirs. Mieux réussie que sa devancière dans le même style, elle apporte un peu de fraîcheur. On continue avec « Spieler » dans une ambiance cool elle aussi et qui fonctionne à nouveau. Que de bonnes idées mes amis !!
Guitare dissonante pour introniser la punk électro « Zielscheibe » qui même si elle défonce tout sur son passage et apporte un peu de délire, m'accroche moins. Il faut dire qu'après les pépites qu'on a eues elle fait un peu simple. On termine avec « Leis Ganz Leis », une sublime ballade douce et mélancolique qui clôt certes pas de manière très positive cet album mais avec ses intonations Tim Burton nous replonge dans un Edward aux mains d'argent et cette sensibilité à fleur de peau. Juste magique.

Conclusion : Oomph ! Aura pondu pour ses 25 ans un extraordinaire album qui procure de supers sensations. Varié, inspiré et méchant quand il le faut le groupe a sûrement crée là son meilleur travail !! Par contre trop de titres peuvent nuire à une écoute d'une traite. Joyeux anniversaire à nos valeureux Allemands qui démontrent leur talent et leur force !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 5004 fois