Chronique

GLORYHAMMER - SPACE 1992: RISE OF THE CHAOS WIZARDS / Napalm Records 2015

Ils sont de retour !!! En fait plus précisément IL est de retour. Le sorcier qui attaqua Dundee revient ! Le sombre Zargothrax revient en 1992 pour rependre encore son empreinte maléfique et il se heurte pour ça au descendant du Prince du clan Mc Fife, qui porte ici une armure made in Iron Man.
Vous aussi vous pensez que c’est nawak ??? Et bien bienvenu chez GLORYHAMMER et donc « Space 1992 : Rise of the Chaos Wizards ». Attention hormis la musique il fait prendre au second degré !

Et pour étayer mes propos je cite l’intro « Infernus Ad Astra », magnifique plage orchestrale, riche et excessivement puissante. De quoi prouver aux mauvaises langues que le groupe est sérieux sur ses compos. On rentre dans le vif du sujet avec le titre éponyme, « Rise of the Chaos Wizards » où croirait presque la belle époque de Rhapsody, lais avec la touche GLORYHAMMER. Musicalement ça envoi du lourd avec ce qu’il faut de guitare, de clavier et de chœurs. Grosse amélioration entre les deux albums.
« Legend of The Astral Hammer » se lance avec une vocalise prouvant, une fois de plus que Thomas Winkler est un excellent chanteur ! Ce qui me plait le plus c’est une présence plus soutenue des orchestrations et des chœurs. Le rendu est plus épique et vraiment meilleur.
On continu dans un power métal de haute volée avec… euh… « Goblin King of the Darkstorm Galaxy »… Serieux les gars !!!??? Bon bref morceau puissant qui pour moi rappelle la grandeur de Rhapsody avec les orchestrations et le latin mais version dépoussiérée. Les lignes de chant sont excellentes et la compo vraiment béton.
Je suis content de voir que pour le moment le groupe a su transcender ce qu’il y avait de bon sur le premier album.
Enorme riff pour lancer « The Hollywood Hootman », autant dire que ça va pogoter à mort dans la fosse !!! Le morceau ralenti pas et surtout… Roh la prestation vocale… Non mais vraiment respect ! Surtout sur les vocalises à la fin ! Et on enchaine avec une intro électro symphonique (oui ils craignent dégun les gonzes !!) (Et oui je suis du Sud !). Voilà donc le début de « Victorious Eagle Warfare ». Morceau excellent à tout point de vue ! Orchestrations, puissance, lignes de chant, solo. Tout est bon ! Du pur épique !!!!! Et ça continue avec « Questlords of Inverness Ride to the Galactic Fortress”, bien que plus conventionnel dans son ensemble.
On arrive au premier extrait connu de l’album, « Universe of Fire », que je n’avais pas trop apprécié à la première écoute mais qui dans l’album est juste excellent. Plus simpliste mais avec des lignes de chants toujours aussi accrocheuses. Je crois que ce qui m’avait cassé le truc c’était les textes. Mais une fois le second voire troisième ou quatrième degré passé c’est nickel ! « Heroes (Of Dundee) » est plus « sérieux » , plus classique plus en retrait vis-à-vis du style du groupe, on a une mise en avant du clavier sur le solo, ça claque toujours !!
On arrive, avant la fin, à un pavé de neuf minutes qui démarre très bien. Extrêmement bien ! « Apocalypse 1992 » après une intro magistrale et puissante déclenche vraiment l’apocalypse. Voix de narration modifié et démoniaque, musique de film pour l’ambiance, refrain entêtant, ce morceau est extrêmement efficace.
On termine avec une outro instrumentale, enfin plutôt musique de film pour poser l’ambiance version Alien. Ainsi « Dundax Aeterna » clôture cet album.

Roh lala les gars !!!! Ce putain de bon moment que je viens de passer !!! GLORYHAMMER vient d’enterrer son premier album et vient de s’élever à un tout autre niveau !! Le style et les influences sont plus précises, plus abouties, le rendu plus propre et puissant. Je dis bravo, le power métal épique lancé par, comme je disais, Rhapsody, vient de trouver un représentant de valeur !! Et en plus ça se prend presque pas au sérieux ! J’adore !!!

 
Critique : SBM
Note : 9/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 4838 fois