Chronique

GHOST - MELIORA / Rise above music 2015

Throw yourself into the vessels of possibilities... Voilà comment les suédois ont décidé de relancer la Ghostmania, véritable phénomène international dans la sphère metal depuis la sortie de Infestissumam en 2013. La recette du succès : un doom metal psychédélique unique dont la légèreté s'opposait aux costumes noirs des ghoules et de leurs maîtres Papa Emeritus II. Je vous invite à poser vos oreilles sur Secular Haze ou encore Idolatrine pour comprendre le concept.
Cependant pour ce troisième album, c'est Papa Emeritus III nouvellement intronisé qui mène la dance, et il a décidé que les choses seraient autrement...

Fantomatique et intriguant
La pochette de l'album est le reflet du premier titre Spirit qui démarre sur un sifflement de film d'horreur. Vous savez, genre avec des extraterrestres patibulaires ! Les éléments centraux introduis par ce titre sont l'orgue d'église, un synthé d'un autre temps et les choeurs fantomatiques. Et leur qualité est absolument irréprochable. Telle est donc la signature de Meliora.

We're standing here by the abyss
And the world, Is in flames
- He is

L'environnement malsain et intriguant conditionne parfaitement l'auditeur qui pourra ainsi faire face à des morceaux bien tordus, comme la balade satanique nourrie aux arpèges He is ou la communion psychédélique au riff lourdingue et aux murmures flippants de Mummy dust.

Créatif et percutant
Si les balades et les interludes font leur apparition, ce n'est pas un hasard. Car à côté, Ghost a composé de pures bombes qui tournent déjà en ce moment sur la radio oüi.fm. Et pour cause ! From the pinnacle to the pit sort une pure intro de basse au son gras et viril que je ne cesse personnellement de passer en boucle.

You are cast out from the heavens to the ground
Blackened feathers falling down
You will wear your independence like a crown
- From the pinnacle to the pit

C'est un tord car le morceau intégral est un chef d'oeuvre. Les paroles et les punchlines sont bien senties et la mélodie doom décalée fait mouche. La clé, c'est aussi ce mélange entre le doom et l'industriel qui apporte ce côté martial et accrocheur.

Mais s'il faut parler d'une apogée, je mentionnerai le titre Absolution, presque une conclusion en lui-même. Intro rammsteinnienne, textes caricaturaux bien ficelés et surtout une transformation en quelque chose de plus grand, de plus complexe, de plus fou, de plus génial, conclut par un solo doom d'anthologie (car oui, les solis sont de retour!)

Conclusion : Masterpiece, vous savez ce que ça veut dire ou pas ? Et bien nous marchons en plein dedans ! Meliora atteint des sommets en termes de variétés dans les rythmes, ménage ses effets, mais pas toujours et contient des titres que vous vous surprendrez à chanter sous la douche ! Par ailleurs, Ne soyez pas surpris d'entendre une introduction à la fin de l'album, parce que vous allez l'écouter en boucle, encore et encore !

The world is on fire, and you are here to stay and burn with me
A funeral pyre, and we are here to revel forevermore


Tracklist
01. Spirit
02. From The Pinnacle To The Pit
03. Cirice
04. Spöksonat
05. He Is
06. Mummy Dust
07. Majesty
08. Devil Church
09. Absolution
10. Deus In Absentia


 
Critique : Weska
Note : 10/10
Site du groupe : site du groupe
Vues : 4838 fois