Chronique

G3 - LIVE ROCKIN’ IN THE FREE WORLD / Epic 2004

Sept ans que l’on attendait les nouvelles aventures du G3 cette Dream Team réunissant 3 des meilleurs guitaristes du monde et cette année l’affiche est plus qu’honorable avec accrochez vous bien : Joe Satriani (le maître) Steve Vai (le génie) et Yngwie J Malmsteen (le virtuose) une telle scène ne peut être qu’explosif.
Le concert commence par maître Satriani qui reste égal à lui-même démontrant tout son art en cinq morceaux « The extremist » « Crystal planet » « Always with me always with you » « Midnight » et « The mistical potato head groove thing » avec un très bon son et sa fervente équipe qui l’appuie dans ses compos toujours aussi jouissives.Rien à ajouter.
Puis c’est au tour de Mr Vai de nous éblouir avec son jeu et sa voix puisqu’il commence par « You’re here » chanté de voix de maître.Comme à sa nouvelle habitude il emmène avec lui son ami bassiste Billy Sheehan et Tony Mc Alpine à la guitare et aux synthés (ça c’est du groupe) pour soutenir les impressionnants morceaux de ‘l’extraterrestre’ « Reaping » « Whispering a player » improvisés jusqu'à la mort (ben oui sinon ce ne serait pas Steve Vai).Encore une fois Steve nous démontre que les limites de la musicalité n’ont pas de frontières. En un mot : sublime.
Enfin, c’est Yngwie qui finit le gig individuel avec un son mortel et une virtuosité plus à démontrer (vu le nombre de clones) mais quand on l’écoute il est à des années lumière des simples mortels que nous sommes.Deux morceaux « Blitzkrieg » et « Trilogy », une reprise « Red house » de Jimi Hendrix (chantée par Yngwie SVP !!!) et deux morceaux du concerto « Fogue » et « Finale ». Avec tout ça nos oreilles ont bien compris que personne ne peut l’atteindre.
Deuxième CD et là ce sont nos trois compères sur la même scène (rien qu’à imaginer cela donne des frissons) qui vont jouer trois reprises « Voodoo child » chantée par Yngwie « Little wing » chantée par Steve et « Rockin’ in the free world » chantée par Joe, même si c’est vrai que les parties improvisées sont démonstratives. Peut on réellement leur en vouloir avec un niveau pareil ?Et puis quand on écoute « Little wings » la technique sait se mêler avec le feeling mélodieux de cette chanson.
Conclusion certes un album réservé aux guitaristes qui pourront jouir d’une interprétation proche de la perfection.Ce disque prouve que les guitare- héros ne sont pas morts et qu’ils savent nous faire encore passer de très bons moments grâce à leurs techniques extraordinaires. Merci les gars en espérant ne pas attendre encore sept ans pour le prochain.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5108 fois