Chronique

METALLICA - HARDWIRED… TO SELF DESTRUCT / Blacknend 2016

Il aura fallu cette fois ci attendre 8 longues années avant de pourvoir écouter le successeur de 'Death Magnetic'. Alors oui comme d'hab le groupe n'est pas resté totalement inactif ('Beyond Magnetic' et 'Lulu') mais quand même pour les fans c'est de plus en plus dur d'attendre car nos bonshommes ne rajeunissent pas et le temps joue contre eux. A quoi doit on s'attendre aujourd'hui avec ce 'Programmé pour l'autodestruction' premier double album du groupe ??

CD1
On débute de manière sauvage avec « Hardwired » premier titre dévoilé qui envoie des pieds avec son riff tranchant et sa speederie destructrice !! Une manière de boucler la boucle avec son prédécesseur car dans la veine de « My Apocalypse ». Niveau son cette fois ci plus de problème de saturation, ici la puissance domine (le son de batterie est impressionnant) et tout est fait pour en mettre plein la tête !!!! Place à « Atlas Rise » troisième extrait avant la sortie de l'opus. Un titre plus Heavy mais pas dénué de rythme qui envoie pas mal lui aussi ! Il est vrai que musicalement on est dans la suite logique de 'Death Magnetic' ce qui peut surprendre car c'est la première fois que le groupe n'évolue pas entre deux albums. Il reste tout de même un sacré titre percutant qui va vite trouver sa place en concert !!
« Now That We're Dead » avec son début assez tribal surprend avant de poursuivre sur un Mid tempo plutôt conventionnel. On peut noter un groove incendiaire qui te parcours l'échine et ne te lâche plus. A noter les très bons solos de sieur Kirk Hammett qui a retrouvé l'inspiration qui lui faisait défaut 8 ans auparavant. Dernière chanson présentée en avant première « Moth Into Flame » se veut efficace avec son rythme soutenu et ses relents Thrash. Et pari réussi avec en prime un refrain mélodique inspiré et quelques effluves à la Megadeth (oui, oui je ne rigole pas) qui en font une pure tuerie !!!!
« Dream No More » est une sorte de « Sad But True » moderne où l'ombre de Mastodon plane sans cesse. Une petite surprise bienvenue qui donne une autre dimension au groupe. On termine ce premier cd avec « Halo On Fire » plus calme. Un titre en contraste entre passage soft et plus heavy qui fonctionne à merveille !! A noter le très bon travail de James Hetfield qui a rarement été aussi inspiré et qui module à merveille dans cet opus !! On notera aussi un super solo de James dans un final épique.

CD2
C'est reparti avec « Confusion » assez classique et mélodique elle apporte un peu 'autre chose' dans cet opus rempli jusqu'à la gueule. On pourrait penser à la période Load/ReLoad. Jolie petite intro écrire par Robert Trulijo pour la groovy « ManUNkind ». Là encore une petite surprise avec son esprit presque 70' à la Black Sabbath. Une 'bizarrerie' intéressante sur laquelle James Hetfield nous sort par moment une façon inhabituelle de chanter. Un bon point à nouveau.
« Here comes revenge » et son intro lourde et inquiétante nous replonge en plein age d'or du Thrash ! Un autre Mid tempo sur lequel le rythme évolue. Ici l'ambiance est suffocante et une fois de plus se rapproche de la période fin 90. Début calme pour « Am I Savage ? » qui là aussi sent bon les 70'. La suite est un autre Mid tempo assez étrange qui ne restera pas dans l'histoire. Un essai honorable mais peut être maladroit encore très 90' dans son approche.
Place à l'hommage au regretté Lemmy Killmister avec « Murder One ». Ici c'est bien plus direct et efficace (comment faire autrement en parlant de Motorhead). Un titre Heavy (même si on aurait préféré y voir une speederie plus adéquate) qui fait le boulot sans jamais vouloir copier son maître.
On termine tout ceci avec « Spit Out The Bone » qui speed bien et qui permet de se dégourdir les cervicales. Un titre plus long (même un peu très, trop) qui en met plein la gueule et c'est bien ça qu'on aime. Je fais une petite précision sur le travail de Lars Ulrich à la batterie qui est énorme et mis en valeur par le son de ce nouvel opus !! Oui notre petit Danois a encore du jus !! Ouf soufflé !!

Conclusion : Pour son 10ème album Metallica a fait comme d'hab, ce qu'ils voulaient et offrent à leurs fans 12 très bons titres variés et efficaces qui font grandement plaisir. Une mise en son parfaite (qu'est ce que ça envoie de ce coté là!!) une inspiration toujours vivante et nous voilà repartis au pays des rêves. Par contre pourquoi en avoir fait un double cd alors que l'ensemble ne fait que 77 minutes !?
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 4862 fois