Chronique

ALLEN – LANDE - THE BATTLE / FRONTIERS RECORDS 2005

S’il y a bien un album que j’attendais pour cette rentrée c’est bien celui là. Comment ne pas devenir fou en imaginant ces deux monstrueux chanteurs sur un même album !! Imaginez vous même le grand Russel Allen de Symphony X et le magique Jorn Lande de Masterplan (entre autre) : quelle affiche !
Coté musicos on fait dans le simple mais l’efficace avec un certain Magnus Karlsson qui commence à se faire un sacré nom dans le milieu grâce à son groupe Last Tribe et sa participation au Starbreaker de mon ‘ami’ Tony Harnell, qui s’occupe à lui tout seul de la guitare, de la basse et du synthé. Pour la batterie c’est Jaime Salazar qui prend place.Alors près pour ce the Battle ; suivez moi.

« Another battle » débute sur une très jolie intro qui nous berce dans une douce ambiance emmenée par le piano juste avant l’arrivée de la guitare qui nous envoie sur du très bon heavy mélodique comme Magnus sait nous le faire. C’est d’abord la voix de Jorn qui arrive calme et posée puis c’est en duo que nous retrouvons nos deux héros. Pour ce qui est de la musique nous avons donc droit à un mid tempo bien mélodique qui laisse les deux chanteurs prendre les devants. La première remarque à faire c’est que nos deux messieurs chantent d’une manière très douce loin des démonstrations qu’ils auraient pus nous donner.
« Hunter’s night » accélère le rythme, avec aux commandes un Russel seul. Sa voix colle parfaitement à la musique donnant toujours dans du pur heavy mélodique très classe. Le refrain te rentre facilement dans la tête bien aidé par ses mélodies prenantes et bien sur le talent monstrueux de Russel qui excelle. Pour ce qui est des solos c’est de la pure démonstration car ce mec il sait se servir d’une 6 cordes : quelle maîtrise !!
« Wish for a miracle » refait dans le mid tempo très mélodique pour nos deux compères. Le refrain rappelle presque ce que Jorn a fait avec Millenium voir le dernier Masterplan. Comme d’hab il n’y a rien à reprocher car ça joue grave même si il ne faut pas attendre de pures démonstrations vocales dans cet album. C’est un vrai régal d’entendre ces deux très grands chanteurs ensemble.
Intro au piano pour « Reach a little longuer » cette ballade chantée par le formidable orgue de Jorn vous enivre de bonheur tant elle est belle. C’est étonnant car cela me rappelle encore le Hourglass de Millenium (pour ce qui ne connaissent pas je vous rassure ce n’est pas une mauvaise chose car cet album c’est de la tuerie). Jorn bien sur parfait sur cette mélodie douce et en léger retrait pour bien profiter de la voix du maître. Une très jolie pièce musicale. « Come alive » débarque sur un riff de tueur, quelques cris de la part de Jorn puis Russel prend place, posé et calme suivit de Jorn et c’est la refrain, presque FM qui te donne la pêche. Le couplet est une nouvelle fois calme avec beaucoup de piano, et nos deux bougres s’en donnent à cœur joie pour mon plus grand plaisir (oui là j’avais envie de la vivre égoïstement). Magnus à réussit à composer de véritables titres bien mélodiques pour laisser nos deux amis s’éclater et nous en faire profiter : merci monsieur !
Nouvelle intro au piano pour « Truth of our time » puis un reprend un bon mid tempo. Une nouvelle fois en duo et une nouvelle fois rien à dire : que du bon. Toujours ces refrains très mélodiques limite FM sur lesquels nos les deux ce régalent et ces solo mortels du père Karlsson un très grand ! Il est vrai que par moment il est pas facile de les différencier tant par moment leur voix se rapproche mais il faut bien le dire aussi quel pied de les avoir ensemble.
Cette fois ci c’est Jorn seul qui me fera bander avec « My own town » proche du dernier Masterplan à savoir un heavy mélodique de très grand classe ; ce titre est encore un mid tempo qui laisse le talent indéniable de Mr Lande exploser. J’ai oublié de le préciser mais c’est avec pas mal d’écoutes que l’on comprend bien tout la travail réalisé dans cet album je tenait à la préciser.
« Ask you anyway » nous dévoile un Russel sur un titre plus heavy et lourd. Ce n’est pas encore du power métal mais cette fois ci le tempo s’alourdi pour encore mieux coller à la voix si chaude et puissante de Russel. Le refrain quand à lui reste mélodique pour profiter des hauteurs de sieur Allen.
On reprend du rythme avec « Silent rage » Russel commence avant d’être rejoint par Jorn, un titre très hard rock dans l’esprit qui nous laisse en joie. Le titre le plus cool de l’album qui rappelle Pink Cream 69, et ce Magnus qui nous en met plein la vue : ouf !! Ambiance particulière à l’entrée de « Where have the angels gone » un mid tempo heavy presque sombre pour le grand Jorn qui nous éblouit par son timbre si particulier. Un autre grand titre qui colle parfaitement à Jorn, car très proche de sa carrière solo (d’ailleurs cela ne m’étonnerai pas que ces deux là retravaillent ensemble). Je peux vous dire que si il existe un paradis cet album en est un fragment !
Titre plus léger avec « Univers of light » emmené par un très grand Russel qui nous démontre sa capacité à s’adapter à d’autres styles que celui de Sympho avec un grande classe, il nous mène au grès de ce hard endiablé gorgé de synthé vers des cieux célestes (oh le poète). Pour finir c’est ensemble que les deux hommes le feront avec « The forgottens ones ». Tout d’abord Jorn impérial sur les quelques notes de piano, puis Russel vient le seconder pour la deuxième ballade de l’album. Un véritable joyaux porté par deux émeraudes de la corde vocale qui nous transpercent le cœur par leurs émotions émises. Une conclusion en forme de diamant taillé à la perfection.

Conclusion : un très grand album de heavy mélodique qui se laisse déguster au fil des écoutes. Un album d’aspect simpliste mais qui cache bon nombre de jouissances : deux chanteurs en état de grâce, un guitariste au sommet de son art qui a composé 12 titres excellents en sachant mettre en évidence le talent de ces deux phénomènes. Conseillé à tous, l’achat de la rentrée !Mention spéciale à Magnus Karlsson pour son travail hors du commun.
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 5075 fois