Chronique

REVERTIGO - REVERTIGO / Frontiers records 2018

Voici un nouveau projet venu tout droit de Suède et réunissant Anders Wikström de Candelmass et Mat Leven (Therion / Malmsteen / Treat...). Même si on sent où ils vont nous mener jetons une oreille à cela.

Tout part de là avec «  Hoodwinked  » qui contre toute attente propose un hard rock savoureusement 70' loin du Doom attendu. Une très bonne surprise bien mise en valeur par le délicieux organe de Mat ! A la suite «  Sailing stones  » débute doucement avant de monter en puissance et de livrer un titre rythmé et marquant. Un bon projet pour le moment !
Des percussions nous intronisent «  Symphony of fallen angels  » qui se rapproche fortement de ce que The Poodles propose ! Pas dégueu mais totalement impersonnel ! Place à la plus musclée «  The cause  » qui envoie des pieds ! Le refrain très mélodique fait des merveilles et attendrit ce titre viril.
Un petit piano discret arrive avec «  Gate of the gods  » qui une fois de plus rappelle méchamment nos caniches préférés !! De plus la voix de Mat peut être assimilée à celle de Jacob Samuel. Malgré les bonnes sensations c'est un brin désagréable. On continue dans la bonne humeur avec une enjouée «  False flag  » et ses sonorités très électro-pop.
Place à la ballade avec «  Unobtainium  », qui fait son effet. Un joli moment de douceur sans heurt. On poursuit avec du total fun avec un «  Luciferian break up  » semi acoustique qui apporte un moment dansant sorti de nulle part et rempli de bonnes sensations !!
Changement de registre avec «  Joan of Arc  », qui retrouve le hard délicieusement rythmé et Fm qui décape à mort ! Un titre qui met le feu (oui je sais, je sors!!). «   Break away  » se veut plus simple et sans grand intérêt. Un mid tempo heavy mais pataud, malgré un refrain sympa.
On termine avec « In Revertigo  » qui là aussi peine à réellement fonctionner. Trop moderne et presque hors de propos. Dommage que l'album finisse sur deux moins bons titres.

Conclusion : Pour son premier opus, ce nouveau projet a réalisé de bonnes choses. Un hard rock limite Fm qui va plaire aux fans de The Poodles. Une bonne surprise sans être non plus extraordinaire.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 618 fois