Chronique

LOFOFORA - SIMPLE APPAREIL (Album acoustique) / at(h)ome 2018

"Le jour où on aura envie de faire du punk à roulette, on fera du punk à roulette". Cette tirade de Reuno, issue de notre interview en 2015 à l'occasion d'un concert en Arles, était presque un aveu sur ce qui allait venir. Après l'épreuve du contraire, l'épreuve du concert, voici l'épreuve acoustique : Simple appareil. Un défi loin d'être gagné d'avance pour une musique riffue si dure qu'elle lui vaut encore, après 25 ans de carrière, l'affiliation au métal, n'en déplaise aux premiers intéressés.

Pour la faire courte, je n'aime pas, ou pas encore, ou pas suffisamment. Ce qui est vraiment difficile à encaisser, c'est bien cette transposition du style Lofofora en acoustique. Malgré l'ajout d'une deuxième guitare, l'ensemble est quand même très Lofo, très brut de décoffrage. Très uniforme car n'y aura pas de titre rapide ni extrêmement lent. Au final, la première écoute est tout sauf évidente.

C'est à partir du quatrième titre Théorème que l'album démarre vraiment, quand le groupe sort de ses propres standards. La mélodie prend le pas sur la structure orienté riff, et Reuno joue sa meilleure carte, sa voix suave et assuré comme on la retrouve La dérive et Pyromane dans l'album l'épreuve du contraire. C'est un morceau qui saisi l'attention, se fredonne. Il marque l'esprit.

Pour le reste, il faudra, et ce n'est pas un cliché, plusieurs écoutes pour désinstaller votre logiciel Lofofora de la tête et trouver ce que recèle vraiment ce nouvel album. Mais pour attirer votre attention, sachez déjà ceci :

-----> Pour la première fois, la basse est vraiment la clé de voute. Elle trouve sa place en tout point, et l'album sonnera incomplet tant que vous ne n'aurez pas fait une place dans vos oreilles pour cet instrument.

-----> Pour la première fois aussi, Lofofora se prend au sérieux, sans réel écart. Il y a beaucoup de mélancolie, de remise en question et de contestation dans simple appareil. Les textes n'ont jamais été aussi travaillés et font tout le sel de cet album. C'est lui qui aurait mérité la pochette de l'album Utopiste, car il faudra vous armer d'une pelle et creuser tout seul comme un grand pour trouver le trésor.
No spoil. 5/10 c'est du troll, on est bien d'accord.

Membres
Reuno - chant
Phil Curty - basse
Daniel Descieux - guitare
Vincent Hernault - batterie

Liste des titres
1.Les Boîtes
2.L’appétit
3.La Splendeur
4.Théorème
5.Troubadour
6.Les Anges
7.La Dose
8.Sven
9.L’histoire Ancienne
10.Day Off
11.Le Martyr
 
Critique : Weska
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 5485 fois