Chronique

TAGADA JONES - LIVE AT HELLFEST 2017 / at(h)ome 2018

Envers et contre tous démarre le set de Tagada Jones lors de l'édition 2017 du Hellfest, sur la Warzone. C'est comme une invitation pour nous chroniqueurs à rappeler ô combien le chemin fût long pour que les bretons émergent de la scène underground. Mais ils l'ont fait, et aujourd'hui, ils sont le porte étendard de la scène punk française, et plus largement un des groupes les plus influents de la scène nationale. Alors, après avoir transcendé la Warzone en 2014, l'avoir rempli à ras-bord (et même au-delà!), il est évident qu'il fallait cette fois-ci immortaliser ce moment.

De l'énergie, de l'authenticité et une grande qualité d'enregistrement est ce qui caractérisera le mieux cette heure de live avec le groupe. Le dernier album, la peste et le choléra, et ces récents prédécesseurs, sont largement à l'honneur et orientent le set sur des titres à propos de l'actualité politique, de lutte contre le racisme et contre l'extrémisme et ne manquera pas de se conclure sur les attentats terroristes de Charlie Hebdo et du 13 novembre, ainsi que la campagne présidentielle 2017 et les résultats du feu-front national.

Ce qu'il reste à dire est que le Hellfest est avant tout un rassemblement joyeux et qu'il était indispensable qu'inclure des titres un peu moins grave. Zero de conduite introduit une bonne dose de fun, puis plus loin Nico demande un wall of death pour Yech'ed mat (qu'il traduit : "à ta santé"). Karim et Juliette sérieux dans le texte, apporte une grosse dose de punk chantant et de "la la la laï la".

C'est sur ce titre que se repère ce qui est peut-être le petit-micro reproche à faire à ce skeud. Le chant du public est très souvent en retrait. Seule la contribution des autres musiciens au chant rappelle que l'auditeur écoute un moment live. Comme dirait l'autre, c'est un parti-pris.

Quoi qu'il en soit, je ne peux que revenir sur l'immense qualité du rendu, c'est presque inédit à ce niveau là. Il n'y a pas à tergiverser, à acquérir pour les fans, à offrir pour les profanes, et à chanter sous la douche !

Membres
Niko : chant/guitare
Waner : basse
Stef : guitare
Job : batterie

Tracklist
1.Intro
2. Envers et contre tous
3. Zéro de conduite
4. La peste et le choléra
5. Yec'hed mad
6. Instinct sauvage
7. Karim & Juliette
8. Tout va bien
9. Pertes et fracas
10. Descente aux enfers
11. Les Nerfs à vif
12. Vendetta
13. Vendredi 13
14. Je suis Démocratie
15. Mort aux cons
 
Critique : Weska
Note : 9/10
Site du groupe : Page Facebook
Vues : 5325 fois