Chronique

EDGUY – SUPERHEROES / NUCLEAR BLAST 2005

Les allemands déjantés d’Edguy sont de retour avec un nouveau EP. Vous me direz encore et je vous répondrai : oui contrat avec Nuclear oblige.
Donc voici ce ‘Superheroes’ un titre ambitieux mais quand on connaît le groupe on sait de suite que c’est de l’autodérision, il n’y a qu’a voir la pochette pour s’en convaincre, car nos 5 membres sont remodelés en comics de BD. Bon bref et dans tout ça la musique c’est quoi ?
Patience j’y viens. Donc la zic, on a droit là à que de l’inédit : 6 enfin 5 bon d’accord 4 nouveaux titres, une reprise et une version piano (ça fait bien 6).
 
Aller on commence par le single en puissance « Superheroes » qui sera présent sur le nouvel album  ‘Rockett Ride’ prévu pour janvier 2006. Un titre qui se rapproche de ‘King of fools’ dans l’esprit. Guitare heavy couplet basse batterie et un refrain classique super efficace, qui ne te lâche plus. Niveau qualité une fois de plus le sieur Tobias a mis les petits plats dans les grands, un très bon titre certes simple mais mortellement rentre dedans.
« Spooks in the attic » reprend dans le speed mélodique, avec une petite touche moderne au niveau de l’utilisation des synthés. Pour le reste du très bon conventionnel signé Sammet : un gage de qualité. Les fans ne seront pas déroutés une seule seconde (c’est ce qu’on aime chez Edguy non ?).
3eme position la ballade. « Blessing in disguise » débute sur un piano et quelque sample guitare batterie. Une belle ambiance sombre qui explose avec le refrain superbe mi opéra mi power, accompagné par des chœurs qui rendent l’ensemble plus théâtral : une très jolie pièce comme ils savent nous les concocter. Maintenant place à l’énormissime « Judas at the opera » un pur titre qui sort tout droit des ‘Theater of salvation’ et autre ‘Avantasia’ avec en plus un guest et non des moindre : le maître incontesté du chant speed métal (vous avez compris) Michael Kiske !! Un pur bijou qui mélange allégrement Queen, Meat Loaf et bien sur Helloween, avec des parties speed décapantes et des breaks monumentaux ,un très grand morceau sublimé par la participation de Kiske véritable émeraude vocal. 
Voici la reprise « The spirit » de Magnum (le groupe de Bob Catley dont Tobias est fan). Un bon titre rock qui calme nos ardeurs après la véritable tornade qu’on vient de se prendre.  Un début acoustique bien sympa puis un refrain entraînant, et une ambiance presque médiévale. Un moment bien sympa.
Pour finir nous avons droit à une version dite épique mais plutôt piano de « Superheroes » qui change complètement de physionomie jouée comme ça. La voix de Tobias excelle dans ces moments là les quelques cordes ajoutent une ambiance triste mais sublime. Un merveilleux moment à passer.  
 
Conclusion : une nouvelle fois Edguy ne se fout pas de la gueule de ses fans, en proposant un EP digne de ce nom. De véritables chansons qui déchirent, une prod parfaite, bref une obligation marketing transformée en véritable intérêt pour les fans.
Les mauvaise langues diront que c’est du Edguy sans plus, mais moi perso je remercie le groupe de prendre de telles initiatives pour conserver un respect de leurs fans même nombreux !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Edguy
Vues : 4868 fois