Chronique

TRICK OR TREAT - LEGEND OF THE XII SAINTS / Scarlet Records 2020

Depuis quatre ans maintenant, les italiens de Trick Or Treat ont fait le choix de redevenir indépendants au niveau de leurs albums. En effet, Rabbit’s Hill Part.2 (sortit en 2016) est à l’heure actuelle l’apogée de leur carrière que ce soit niveau signature label (Frontiers Music Srl) mais aussi et surtout niveau musical car cet album, est juste monstrueusement bon.

Depuis, ils sont revenus à leur passion première à savoir les Animés japonais ou animés de leur enfance en sortant l’album Re-Animated qui est une compilation des génériques italiens des dessins animés qui ont bercé leur jeunesse, mais ça leur a valu de financer / produire / distribuer ce dernier d’une par une campagne de financement participative, et de le vendre uniquement via leur site internet (A l’exception du Japon où ils ont un distributeur).

Avec ce LEGEND OF THE XII SAINTS le groupe innove encore avec, tout en gardant le principe de financement participatif, une mise en ligne mensuelle d’un clip vidéo sur douze mois, histoire de représenter le concept de l’album: la grande bataille du Sanctuaire des Chevaliers Du Zodiaque. Bien entendu, avec ce choix, aucun intérêt pour les labels de les signer, le manque d’argent étant flagrant. Seul Scarlet Records (annoncé il y a peu) leur propose un contrat de distribution.

Aussi, penchons nous sur cet album dont les douze morceaux sont déjà disponibles sur la chaîne Youtube du groupe. Premier point à noter: les morceaux ont été retravaillés au niveau de la production histoire d’avoir un intérêt supplémentaire côté achat, mais aussi et surtout l’histoire se voit être complète avec l’opening act, et le titre final.
L’opening se nomme sans surprise « Ave Athena », sombre, un peu comme l’intro de Rabbit’s Hill Part.1 « Dawn Of Times » niveau narration, le côté épique en plus et la mythique phrase « Burn Your Cosmo ».
L’histoire on la connaît, les chevaliers bravent les douze maisons des chevaliers d’Or. L’intérêt du travail des Trickies est que chaque chanson, forcément reliée au chevalier d’or en question, a un titre ô combien évocateur pour les puristes de la série et cela fait bien plaisir - avec un petit bonus sur GEMINI. Vous allez comprendre:

02. ARIES - Stardust Revolution
03. TAURUS - Great Horn
04. GEMINI - Another Dimension (feat. Yannis Papadopoulos. BEAST IN BLACK)
05. CANCER - Underworld Wave
06. LEO - Lightning Plasma
07. VIRGO - Tenbu Horin
08. LIBRA - One Hundred Dragons Force
09. SCORPIO - Scarlet Needle
10. SAGITTARIUS - Golden Arrow
11. CAPRICORN - Excalibur
12. AQUARIUS - Diamond Dust
13. PISCES - Bloody Rose

L’ambiance de chaque titre colle à l’esprit de la bataille, alternant les aspects chevaleresques, ténébreux, épiques, paisibles ou encore incisifs. A vous de connaître les classiques !
A noter aussi qu’il ne faut pas se mettre en tête que les chansons seront celles de l’animé. Ici tout est original et issu de l’imagination des italiens. Et cette bataille sacrée passe plutôt bien avec peut être un ou deux tout petit temps mort, mais vu la prise de risque on n’en tiendra pas forcément compte.
Le final se fait sur « Last Hour (The Redemption) », qui est d’une délicatesse exemplaire, arrivant à la guitare électro-acoustique pour une ambiance mélancolique où l’on imagine parfaitement Saga des Gémeaux se repentir devant la princesse Athéna (oui, j’assume totalement mon côté Geek pour le coup).

Vous allez me dire quel intérêt d’acheter cet album pour deux morceaux en plus alors que tout est disponible sur Youtube, de manière officielle et légale par choix du groupe… D’une part par respect pour le travail du groupe, leurs efforts et la qualité fourni. Mais en plus, ce disque le mérite, et le plaisir n’en sera que plus appréciable. Et si on rajoute le contexte actuel, soutenez les artistes et la musique que vous aimez ! Foncez !
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 5004 fois