Chronique

IRON MASK - MASTER OF MASTERS / Afm records 2020

Après 4 longues années depuis le très bon et métal Diabolica, Dushan revient nous offrir une suite de ses fabuleuses aventures. Perso je suis des plus heureux après tout ça fait un long moment qu'il nous régale !

On attaque à fond les ballons avec « Never kiss the ring » qui permet de retrouver le speed métal si bon du groupe et aussi de faire connaissance avec son nouveau chanteur. Oui une fois de plus ce poste a été changé et nous voici en présence de Mike Slembrouck qui nous propose une très bonne voix mélodique qui se marie à merveille avec la musique du groupe. A la suite « Tree of the world » apporte un morceau à l'ambiance plus guerrière ! On plonge aisément dans l'univers proposé, puis « Revolution rise » débarque avec un vieil ami : Oliver Hartmann qui n'était plus apparu depuis un petit moment. Un titre plus rock dans son style qui va à merveille à notre Oliver qui a toujours cette extraordinaire voix !!
Un bon mid tempo avec « One against all » arrive et permet de continuer notre plaisir auditif. On dirait bien que Mr Petrussi est à nouveau fort inspiré avec un petit quelque chose de retour aux sources bien senti. Le speed déboule à fond avec « Nothing lasts forever » qui ne rigole pas et dépasse les limites autorisées avec aisance ! Celui qui en a aussi c'est bien notre Mike très à l'aise sur ce genre de titre. Un pur bonheur à écouter encore et encore !! 9 minutes d'extase !
« Dance with the beast », nous offre un titre plus mélodique et moins express qui livre une douceur exquise. Une fois de plus ça fonctionne à merveille et on ne peut qu'adhérer à cette musique si communicative ! On lâche rien avec « Wild and lethal » qui retrouve un rythme effréné et un refrain qui donne envie de chanter à tue-tête le point levé !!
Gros titre Heavy avec « Mist of Loch Ness » qui ne rigole pas du tout !! Un pur régal qui me donne envie de retourner sur ce lac chercher la bête ! Un peu de simplicité efficace avec la rock « My one and only » qui fait là aussi un bien fou. Qu'est-ce que j'aime ces changements de style, qui varient l'album sans le dénaturer.
Début calme pour introniser « A mother loved blue » qui est comme on peut s'y attendre la ballade de cet opus. Un moment intense très proche des travaux du grand maître Suédois Yngwie Malmsteen et bien servi par une voix pure et juste.
Un petit interlude façon B.O de film « Sagittarius A » nous fait patienter avant un « Master of Masters » qui vient clore cet album de haute volée avec un titre épique à la Iron Maiden, qui te donne envie de te lever et de prendre les armes pour combattre ! Une pure tuerie pour conclure en beauté un album qui l'est tout autant !!!

Conclusion : avec ce nouvel opus, Iron Mask a mis la barre très haute ! Une pure réussite qui me fait dire : n'est-ce pas tout simplement leur meilleur album ? En tout cas rien à jeter tout à écouter et s'en délecter ! Un très grand album d'un très grand groupe qui le prouve à chaque sortie !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 4838 fois