Chronique

LEVARA - LEVARA / Mascot Records 2021

Mais quel est cette bête que voici et pourquoi les Seigneurs du Métal s’y intéressent-ils ? Et bien je dois dire que deux points en sont la réponse.
Premièrement : il s’agit du groupe de Trev Lukather fils de la légende de la 6 cordes Steve Lukather (Toto) et deuxièmement : il y a un chanteur Français en son sein (expatrié aux Usa, voir interview pour en savoir plus). Oui ça me suffit amplement pour me pencher sur son cas !

Ça démarre sur les chapeaux de roues avec « Heaven knows » qui nous présente un Rock aux doux effluves d’Aor qui fonctionne à merveille. Un premier single en puissance !! Voilà qui met dans l’ambiance de suite et me ravi au plus haut point !! A la suite « Automatic » se veut plus groovy et là encore fonctionne à merveille. Notre trio sait créer des chansons bien pop mais surtout fort intéressantes !
« Ever enough » débute doucement pour nous présenter non pas une ballade mais un Mid tempo mélodique qui là encore plaira au plus grand nombre. A noter que nos amis n’essaient pas de sonner 80’ mais bien plus dans l’air du temps. A la suite « On for the night » est un titre très pop avec un côté Maroon 5. Oui ici les fans de Rock fort ne vont pas accrocher mais ça montre que nos gaillards ont l’esprit large.
« Allow » débute sur des percussions qui pourraient faire penser à Toto. Une ballade simple et enivrante. Un joli moment que voilà. « Can’t get over » est à nouveau formaté en un single, avec son rock popisant qui est très efficace. A noter une très jolie voix très bien maitrisée de la part de Jules Galli!
On reste dans des mouvances soft avec ce « Chameleon », qui passe très bien. A noter la participation de la légende Steve Perry (Journey) ! On retrouve un peu plus de Rock avec « Ordinary ». Un vrai petit bonheur qui fait chaud au cœur et te fait taper du pied sans hésiter ! Je suis fan !
« Just a man » se veut plus cool tout en restant positif. Là encore le potentiel de ce titre est énorme et peut que cartonner sur les ondes !! On termine avec « No one above you » et son très beau début porté par la sublime voix de Jules. Une ballade fort prenante grâce à ce chanteur des plus convaincants !

Conclusion : pour un premier essai c’est concluant. Notre Trio a réussi à composer un opus frais et vivifiant armé d’une ribambelle de singles tous des plus efficaces et différents. J’espère que la suite sera tout aussi excitante.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5397 fois